Luttes sociales

Le Port-Est totalement paralysé

Enceinte portuaire - Grève à la SAMR

Témoignages.re / 26 septembre 2012

Les dockers de la SAMR ont mis leur menace à exécution. Ce mardi 25 septembre 2012, à l’issue d’une assemblée générale, qui s’est tenue tôt ce matin, ces derniers ont décidé de bloquer l’enceinte portuaire pour une durée illimitée. Conséquence : le Port-Est est complètement paralysé et ce sont plus de mille conteneurs qui sont bloqués sur les quais.

À 15 heures, les grévistes se trouvaient toujours devant l’enceinte portuaire, où des tentes ont été installées. Ils réclament une augmentation de salaire de 4% minimum dans le cadre des NAO (négociations annuelles obligatoires). Les autres personnels portuaires, à savoir ceux de la SOMACOM et de la SGM, ont rejoint par solidarité le mouvement de la SAMR. Rappelons que ce lundi, si des discussions ont eu lieu avec la direction, elles n’ont pas abouti. Par ailleurs, une réunion du comité d’entreprise est prévue pour ce jeudi 27 septembre.

Alors que les réunions de négociations n’ont rien donné jusqu’à présent, les dockers de la SAMR ont décidé de durcir le ton. Ce mardi après-midi, ces derniers étaient toujours installés devant l’enceinte portuaire. « Nous n’avons aucunes nouvelles de la direction. Chacun campe sur ses positions », explique l’un des grévistes.

Tôt ce matin, les délégués syndicaux avaient tenu à rendre compte de la situation de la société et du port lors d’une assemblée générale qui s’est tenue devant les grilles de l’enceinte portuaire, en présence du maire de La Possession, Roland Robert, venu apporter son soutien aux dockers. La grève illimitée a été votée. Ainsi, plus rien n’entre et ne sort de l’enceinte portuaire. L’activité est complètement paralysée. Ce blocage fait suite à l’échec de nouvelles négociations de plus de 3 heures avec la direction.

Ce lundi déjà, le mouvement de protestation avait paralysé le Port Est. Par solidarité avec les salariés de la SAMR, deux autres sociétés de manutention, la SOMACOM et la SGM, avaient cessé le travail.

Les dockers de la SAMR avaient également reçu le soutien du Parti de Gauche à La Réunion. Pour le parti, le refus des négociations annuelles obligatoires (NAO) de la part de la direction est « inadmissible » et « semble déjà une ébauche de l’austérité que le gouvernement veut instituer ».

Pour rappel, depuis ce mercredi, les salariés de la SAMR protestent contre le report des négociations annuelles obligatoires par la direction et réclament une augmentation de salaire de 4% minimum. Ce que la direction refuse. Une nouvelle réunion de négociations est prévue ce jeudi 27 septembre 2012. En attendant, les dockers ont prévu de se réunir en assemblée générale tous les matins.
Conséquence de ce mouvement social : plus de mille conteneurs sont bloqués sur les quais et le Marion Dufresne, avec à son bord plusieurs scientifiques, est resté à quai.

(Source Imaz Press Réunion)


Kanalreunion.com