Luttes sociales

Le préfet propose une hausse d’un centime par litre de la marge des gérants de station-service

Les grévistes reçus à la préfecture

Témoignages.re / 29 janvier 2015

Dans un communiqué, le préfet annonce avoir proposé que la prochaine réunion de l’Observatoire des Prix et des Revenus puisse examiner une hausse possible de un centime par litre de carburant de la marge des gérants de station-service, applicable à partir du 1er mars. Les gérants sont en grève depuis aujourd’hui pour demander une hausse de cette marge. Ils ont décidé de fermer les stations-service.Voici le communiqué de la préfecture rendant compte de la rencontre entre le représentant de l’État et ceux des gérants.

JPEG - 55.7 ko
Mardi et mercredi, les stations ouvertes avaient été prises d’assaut en prévision de la grève des gérants de station-service.

Dominique Sorain, préfet de La Réunion, a reçu ce jour une délégation du Syndicat réunionnais des exploitants de stations-service (SRESS).

Le préfet a pris note de la situation qui résulte de la dégradation des principaux ratios de gestion des stations-service réunionnaises.

Prenant en compte les risques que cette situation peut faire peser sur un modèle social qui génère 800 emplois directs sur les 1 500 emplois du secteur à La Réunion, le préfet a proposé de soumettre à l’Observatoire des prix des marges et des revenus (OPMR) le principe d’une revalorisation de 1 centime d’euro de la marge de détail. Dans l’hypothèse où ce processus de révision prévu par les textes réglementant la fixation du prix des carburants dans les DOM est conduit à son terme, cette revalorisation pourrait intervenir à compter du 1er mars 2015.

Par ailleurs, le principe d’une étude menée par un cabinet d’audit indépendant visant à s’assurer que le mode de rémunération régulé protège le pouvoir d’achat des réunionnais sans remettre en cause le modèle économique et social des stations services a été retenu.


Kanalreunion.com