Luttes sociales

« "Le Quotidien" en grève »

Pour relancer les négociations salariales

Témoignages.re / 13 juillet 2010

Dans un communiqué diffusé hier, l’Intersyndicale du "Quotidien" explique les raisons du mouvement social qui touche notre confrère.

« L’intersyndicale CFDT-CFE/CGC-CGTR-SNJ informe que le personnel du “Quotidien”, réuni ce jour en Assemblée générale, a décidé de se mettre en grève. Les salariés de l’entreprise revendiquent une augmentation des salaires de 150 euros net et une prime exceptionnelle. Les négociations annuelles obligatoires entamées en avril à la demande des syndicats sont au point mort. La Direction n’a jusque-là consenti qu’une avance de 0,5% à valoir sur les négociations de branche de la presse quotidienne départementale.
Le taux de participation au mouvement à la mi-journée s’établit à 76% chez les journalistes et 60% à la publicité. »


Le SNJ soutient les journalistes du "Quotidien"

Dans un communiqué, le Syndicat national des journalistes apporte son soutien au mouvement des journalistes du "Quotidien".

« Les journalistes du "Quotidien" (île de La Réunion) sont en conflit avec leur Direction, pour obtenir un meilleur partage de la richesse de l’entreprise. Cette situation n’est qu’une facette de la scandaleuse exploitation de la matière grise dans de nombreuses entreprises de presse.
Jusqu’à présent, malgré les efforts du Syndicat national des journalistes lors des négociations nationales, les patrons de la Presse quotidienne départementale refusent toute augmentation des salaires pour 2010, alors que ceux-ci sont déjà très bas si l’on tient compte des exigences du métier de journaliste.
Le SNJ soutient les journalistes du "Quotidien" dans ce conflit, qui concerne l’ensemble de la profession. »


Kanalreunion.com