Luttes sociales

"Le Quotidien" : Première réunion de médiation

Mouvement social : 10 jours de grève

Témoignages.re / 22 juillet 2010

Pas d’avancées concrètes lors de la première réunion de médiation entre la Direction et les salariés du "Quotidien" qui s’est tenue ce mercredi 21 juillet 2010 à la Direction du Travail. La réunion reprend ce jeudi 22 juillet à 14 heures. La grève débutée au "Quotidien" le 12 juillet dernier se poursuit donc et le journal est toujours absent des kiosques depuis le 13 juillet.

Hier, les délégués de l’intersyndicale CFDT-CFE/CGTR-CGC-SNJ du “Quotidien” ont été reçus vers 9 heures 30 par une déléguée de la Direction du Travail à la Préfecture de Saint-Denis. À la sortie de cette réunion, les syndicalistes ont annoncé que « la Direction du journal a accepté la demande de médiation » déposée le 19 juillet auprès de la Direction du Travail. Une première réunion s’est tenue hier après-midi (voir encadré). Les syndicalistes de Run Presse, société en charge de la livraison du journal, ont demandé à bénéficier de cette réunion de médiation. Pour leur dixième jour de grève, une cinquantaine de grévistes du “Quotidien” se sont réunis devant la Préfecture pour soutenir leurs porte-parole et distribuer des tracts.
« Après une conversation avec le préfet, notre directeur, Thierry Benbassat, a accepté notre demande de médiation », annonce Yannick Bernardeau, porte-parole de l’intersyndicale du “Quotidien”, à sa sortie de la réunion avec Denise Hong Hoc-Cheonj, déléguée de la Direction du Travail.
« La première réunion de médiation aura lieu à 15 heures sous la responsabilité de Mme Morillon de la Direction du Travail », a précisé Yannick Bernardeau. « Les deux parties doivent faire des compromis. Les Réunionnais attendent avec impatience le retour de leur journal », aurait déclaré le préfet, d’après le porte-parole de l’intersyndicale.
Les représentants syndicaux de Run Presse ont aussi adressé une demande à l’Inspection du Travail.
Au nombre d’une cinquantaine devant la Préfecture, le personnel du “Quotidien” (journalistes, régie pub, annonces classées) est toujours autant mobilisé après dix jours de grève et neuf jours de non-parution du journal. Ils accompagneront cet après-midi leurs porte-paroles devant la direction départementale du travail pour la première réunion de médiation qui a eu lieu avec la direction du journal.


La liste des salaires fournie aux grévistes ce matin

Lors de la réunion de médiation à la Direction du Travail, l’historique du conflit, les différentes revendications salariales et les propositions ont été évoquées durant cette rencontre. Puis les négociations ont été suspendues à 18 heures.
Thierry Benbassat, directeur général de l’entreprise de presse, s’est engagé à fournir ce matin, à 9 heures une liste des salaires pratiqués, pour les cadres de presse, les employés de presse et les journalistes.
Les grévistes restent quant à eux mobilisés autour de leurs revendications, à savoir une hausse de 150 euros des bas salaires (inférieurs à 1,4 Smic) et une prime exceptionnelle pour les autres. Pour l’instant, les différentes réunions de négociation n’ont pas abouti.


Kanalreunion.com