Luttes sociales

Le tour de passe-passe du recteur

SE UNSA

Témoignages.re / 24 août 2011

La SE UNSA présente au groupe de travail d’hier au rectorat explique dans ce communiqué, sa décision de quitter prématurément cette réunion qui tenait de « la mascarade ». Le syndicat « condamne cette conception très particulière du dialogue social sans aucune concertation préalable ».

« Le groupe de travail qui s’est tenu ce matin (hier, NDLR) au rectorat avec les organisations syndicales était chargé d’examiner les mesures de réajustements de rentrée dans les écoles maternelles et primaires. Il a rapidement tourné au dialogue de sourds et à la mascarade.
En effet, l’administration a confirmé la liste des ouvertures parue dans la presse à savoir : 18 ouvertures décidées par le recteur. Le SE-UNSA condamne cette conception très particulière du dialogue social sans aucune concertation préalable.
Le recteur a renié son engagement qui était de ne pas fermer de classes.
Lors du CTP d’avril 2011, suite aux ouvertures/fermetures, le rectorat disposait d’un solde de 31 postes. 31 postes moins 18 postes, il restait 13 possibilités d’ouverture de classes, que sont devenus ces 13 postes ?
Si la décision du ministère de l’Éducation nationale prise en janvier était de supprimer 75 postes dans le premier degré, il faut maintenant y rajouter les 13 postes "disparus", donc le département de la Réunion a perdu 88 postes dans le premier degré.
Quel tour de passe-passe notre recteur-prestidigitateur a-t-il fait pour passer à la trappe ces 13 postes qui auraient pu servir à des ouvertures supplémentaires dans des écoles où les moyennes explosent ?
Devant l’incapacité de l’administration de nous donner une explication crédible, nous avons quitté la réunion qui a entériné le fait du prince ».


Kanalreunion.com