Luttes sociales

Les agriculteurs demandent l’annulation de la hausse du prix de l’eau

Augmentation du prix de l’eau de 20%

Témoignages.re / 25 février 2010

Pour protester contre l’augmentation de 20% du prix de l’eau, des agriculteurs soutenus par la CGPER et la FDSEA se sont rassemblés devant le siège de la SAPHIR. Dans un communiqué, la CGPER fait le point sur cette journée d’action.

« Suite la manifestation de irrigants du Sud ce matin (hier - NDLR) avec la remise d’une motion au directeur de la SAPHIR demandant l’annulation immédiate de l’augmentation du prix de l’eau de 20%, il est ressorti que cette augmentation résultait d’une diminution de l’approvisionnement en eau de certaines communes du Sud qui font le choix d’utiliser des forages.
Outre l’impact de cette augmentation pour les agriculteurs, les planteurs du Sud et plus globalement le monde agricole s’inquiètent du choix des communes de favoriser l’utilisation des forages aux eaux superficielles avec le risque de salinisation des nappes phréatiques et à la qualité de l’eau.
Face à ce constat, la CGPER est descendue en opération escargot à la sous-Préfecture de Saint-Pierre afin de remettre une motion demandant la tenue d’une table ronde réunissant l’ensemble du monde agricole, le Département, les communes pour trouver une solution globale à la gestion de l’eau dans le Sud et ne pas pénaliser les agriculteurs irrigants. Le Sous-préfet a bien pris note de nos revendications et s’est engagé à organiser une table ronde après les élections régionales.
La CGPER compte rester vigilante sur ce dossier et n’exclut pas de nouvelles actions dans les prochains jours.
A la demande de la Chambre d’agriculture, la Direction de la SAPHIR s’est engagée à revenir à l’ancienne facturation avec paiement semestriel (plus avantageuse pour les planteurs) (…) ».


Kanalreunion.com