Luttes sociales

Les banques restent beaucoup trop chères

Quatre ans après l’accord signé avec le COSPAR

Témoignages.re / 28 janvier 2013

L’étude comparative publiée par CLCV-Mieux Vivre Votre Argent rappelle qu’à La Réunion, les prix des services bancaires peuvent être jusqu’à 3,7 fois plus chers qu’en France, annonce l’Association Contre les Abus Bancaires dans un communiqué publié sous la signature de Dominique Mardaye.

JPEG - 28.8 ko

L’association CLCV-Mieux Vivre Votre Argent a publié sur son site son classement annuel des banques sur l’ensemble du territoire métropolitain et outre-mer.

Cette étude étant basée sur plus de 26.000 lignes tarifaires et réparties en 3 profils.

En fonction des différents profils, un constat s’impose, les banques de La Réunion sont encore une fois dans le top 10 du classement.

En effet, malgré les baisses constatées depuis quelques années et notamment 2009 avec les accords COSPAR, la facture annuelle de chaque profil reste plus élevée qu’en métropole, même si certains établissements ont des tarifs équivalents à ceux pratiqués en métropole.

La facture du consommateur pouvant ainsi être 3,7 fois supérieur à celui du consommateur métropolitain.

En 2013, les consommateurs devront payer encore plus cher qu’en 2012, et les banques réunionnaises sont encore une fois plus chères qu’en métropole.

Dans le classement général, nous retrouvons la BFC OI, la BNPI, la BR, le Crédit Agricole...

Nous constatons également que la banque la moins chère en métropole est à 35,60 euros pour le profil le plus utilisé par le consommateur, alors que la banque la moins chère à La Réunion est à 49,70 euros et la plus chère à 126,60 euros.

Encore une fois, les banques, de par leurs marges excessives, ne peuvent que produire des bénéfices sur les clients de La Réunion. Il est facile de comprendre que, d’un côté, les banques produisent des bénéfices sur les clients et, de l’autre, ne réinjectent pas cet argent dans l’économie réunionnaise sur les prêts aux entreprises pour fournir leur objectif premier : le financement de l’économie.

La part des tarifs bancaires pèse beaucoup dans le budget d’un ménage, surtout en ces temps difficiles, au-delà de la loi sur la cherté de la vie, avec l’application de l’équivalence des tarifs bancaires égaux à ceux de métropole, nos parlementaires devraient travailler sur une loi, limitant les dérives bancaires sur les ménages réunionnais, avec des amendes aux banques qui pratiqueraient des tarifs excessifs.

Malgré une baisse, les tarifs sont en hausse, et les banques de La Réunion sont parmi les plus chères de France.

Nous appelons les consommateurs à une plus grande vigilance entre les banques, les produits proposés et les packages proposés.

Ainsi, nous demandons aux consommateurs de se rendre sur le site de la CLCV : www.clcv.org, afin de pouvoir avoir un détail des tarifs pratiqués, leur permettant par la même de faire leurs choix parmi les banques locales.


Kanalreunion.com