Luttes sociales

Les conditions d’un recrutement local ne sont pas réunies

Recrutement du Directeur régional du CNFPT Réunion

Témoignages.re / 24 septembre 2013

Suite à une annonce pour le recrutement d’un Directeur régional pour le Centre national de Fonction publique territoriale Réunion, l’AJFER-Nou Lé Kapab note des imprécisions quand au profil demandé et s’inquiète du fait que ce poste puisse échapper à un Réunionnais(e).

JPEG - 30.5 ko
Extrait de l’offre d’emploi tiré du site du CNFPT.
Après l’indignation qu’a suscité très récemment la nomination d’une maire d’une ville de France en tant qu’Ambassadrice déléguée à la Coopération régionale dans la zone océan Indien, le poste de Directeur régional du CNFPT Réunion échappera-t-il une fois encore à un Réunionnais(se) ?

Le Centre national de Fonction publique territoriale (CNFPT) à La Réunion recherche un nouveau directeur régional. C’est l’annonce qui est parue le 6 septembre 2013 via la plateforme nationale de recrutement du CNFPT. La date limite des dépôts de candidature est fixée au mercredi 25 septembre 2013.

Bien avant l’attribution de ce poste et avant même la clôture des candidatures, plusieurs éléments qui pourraient nuire à la promotion d’un(e) Réunionnais(e) attirent notre attention :

- La très faible publicité de l’offre, dans la presse et ailleurs, non explicitée clairement sur le site du Centre de gestion de la Fonction publique territoriale de La Réunion (seul un lien via la plateforme de recrutement national permet d’accéder à un moteur de recherche, puis à l’offre)

- Malgré le fait que le directeur régional ait pour mission, entre autres, l’animation d’un réseau avec les partenaires locaux et le développement d’une «  analyse stratégique des besoins des collectivités  », à aucun moment il n’est fait état dans le profil demandé de la nécessité de connaitre l’environnement dans lequel s’inscrit cet emploi.

Au regard de ces éléments, il est à craindre qu’une personne venant de l’extérieur soit déjà pressentie pour ce poste, cette procédure de recrutement relèverait alors de la pure mascarade.

L’AJFER-Nou Lé Kapab attire donc l’attention de l’ensemble des responsables locaux. La priorité à l’embauche des Réunionnais ne doit pas se limiter à un mot d’ordre. Le chômage de masse et la volonté de permettre aux Réunionnais de participer activement au développement de l’île nécessitent de créer les conditions favorables au recrutement local.

Alors que la nomination de Madame Ledoux comme Ambassadrice déléguée à la Coopération régionale dans la zone océan Indien continue à susciter de nombreuses indignations, le spectre d’une situation similaire, où les Réunionnais sont exclus des postes à responsabilités, se dessine à nouveau.

Comme ce fut le cas pour la Direction de l’AGORAH où la mobilisation a payé, il faut tout faire pour éviter que ce poste échappe à une personne de La Réunion.

Sensible à l’affectation des Réunionnais sur les postes disponibles à La Réunion, conformément à la circulaire du 23 juillet 2010, et considérant que notre département possède des personnes réunissant toutes les qualités nécessaires pour occuper ce poste, l’AJFER-Nou Lé Kapab émet le vœu qu’un(e) Réunionnais(e) puisse devenir le nouveau directeur du CNFPT régional.

Par ailleurs, l’AJFER-Nou Lé Kapab pose aujourd’hui le constat suivant : malgré les déclarations d’intentions, malgré les précédentes situations similaires qui n’ont pas manqué de susciter des indignations, il nous faut toujours batailler pour obtenir ce que les Réunionnais demandent légitimement : travailler pour leur île. En réalité, l’instauration d’un rapport de force semble être la condition d’un recrutement local.

Une délégation de l’AJFER-Nou Lé Kapab rencontrera ce mercredi le Député Patrick Lebreton dans le cadre de sa mission sur l’emploi. Nous poserons bien évidemment ce problème sur la table : il n’est pas normal d’avoir besoin, pour qu’un Réunionnais soit recruté à La Réunion, de mobiliser à chaque fois médias, responsables politiques, économiques et sociaux, etc. Il est plus que temps de passer à la vitesse supérieure, en faisant de l’embauche des Réunionnais, lorsque c’est comme bien souvent des cas possibles, une exigence et une priorité.

Pour l’AJFER-Nou Lé Kapab,

Gilles Leperlier

Président

www.noulekapab.com


Kanalreunion.com