Luttes sociales

Les dockers de la SAMR : « nous avons gagné une belle bataille, c’est une belle victoire »

La grève des dockers est terminée

Témoignages.re / 28 septembre 2012

Après plus de sept heures de négociations, la réunion entre la direction de la SAMR et les représentants syndicaux des salariés de la société, s’est terminée à 21h50 ce jeudi 27 septembre. Les dockers ont obtenu une revalorisation brute de leurs salaires de 2,35% avec effet rétroactif au 1er janvier. Satisfaits, ils cessent leur mouvement de grève et reprennent le travail dès ce vendredi matin.

Après trois jours de paralysie, le Port-Est retrouvera donc une activité normale. Sur les quais du port, l’ambiance est joyeuse. "Nous n’avons pas gagné une grande guerre, mais nous avons gagné une belle bataille, c’est une belle victoire", a déclaré Jean-Luc Nerbard, délégué syndical à la SAMR. De son côté, Daniel Manteuffel, le directeur de la SAMR, a tenu à rappeler que la situation économique de l’entreprise était "fortement dégradée". "Les partenaires sociaux sont d’accord pour étudier avec nous les mesures nécessaires pour redresser l’entreprise et gagner de nouvelles parts de marché", a-t-il ajouté.
Les négociations entre la direction et les salariés de la SAMR auront duré presque huit heures ce jeudi 27 septembre 2012. Au final, les dockers sont ressortis satisfaits, et quand Jean-Luc Nerbard a présenté l’accord qui avait été conclu aux salariés, les cris de réjouissance se sont fait entendre. Cet accord prévoit une la revalorisation des salaires à hauteur de 2,35%, avec effet rétroactif au 1er janvier.
En grève depuis une semaine, les salariés réclamaient pourtant une augmentation de salaire à hauteur de 4%. "C’était une revendication de départ", explique Jean-Luc Nerbard. "Nous n’étions pas bloqués sur ce chiffre. On aurait pu le négocier, mais la direction ne nous a pas entendu, elle ne voulait pas nous accorder un centime. Il aura fallu 7 jours de grève pour obtenir cet accord, qui de toute façon était prévu dans l’accord de branche", ajoute-t-il.
Jean-Luc Nerbard a également tenu à remercier les autres personnels portuaires, ceux de la SGM et de la Somacom, qui ont rejoint les salariés de la SAMR dans leur mouvement de grève depuis le mardi 25 septembre. "Sans cette solidarité, nous ne serions arrivés à rien, du moins pas à ce résultat-là", dit-il. Il a part ailleurs précisé : "Certes, nous n’avons pas gagné une grande guerre, mais nous avons gagné une belle bataille, c’est une belle victoire".
Daniel Manteuffel, directeur de la SAMR, a de son côté rappelé les difficultés que traverse actuellement l’entreprise. "L’entreprise qui connaît des difficultés économiques est toujours dans une situation difficile. Les partenaires sociaux sont d’accord pour étudier avec nous les mesures nécessaires pour redresser l’entreprise et gagner de nouvelles parts de marché", a-t-il dit.
Les dockers reprendront le travail dès ce vendredi matin 28 septembre 2012. Un millier de conteneurs les attendent sur les quais.

(Source Imaz Press Réunion)

Des heures et des heures de négociations

Voici le fil des événements des discussions entre les travailleurs de la SAMR et leur direction.

15h10 : la séance de négociations a été suspendue. Pour l’instant, rien ne filtre de la réunion entre les dockers et la direction de la SAMR.

17 heures : Les négociations sont toujours en cours au siège de la SAMR. Une réunion de crise est prévue en fin d’après-midi en préfecture afin d’examiner la situation créée par les blocages de l’enceinte portuaire.

19h30 : le conseil municipal du Port apporte son soutien au mouvement des dockers. Pendant ce temps, les négociations sur la revalorisation salariale des employés de la SAMR se poursuivent, entrecoupées par des séances de suspension. Après plusieurs heures de discussions, rien ne filtre de cette réunion.

20h45 : la vingtaine de salariés de la SAMR, qui attend toujours l’issue des négociations devant les locaux de la société, commence à s’impatienter. Ils sont entrés dans la salle de négociations pour savoir où en étaient les discussions, et sont ressortis assez rapidement. Mais l’impatience se fait sentir. Cela fait presque sept heures que les représentants syndicaux et la direction de la SAMR sont en réunion.

21h50 : un accord et fin de la grève.

Un Comité d’entreprise décevant

La réunion du comité d’entreprise extraordinaire au siège de la SAMR n’aura pas duré longtemps. Débutée à 9h10 ce jeudi 27 septembre, la séance a été suspendue à 9h35. Si les discussions ont repris à 10 heures, 10 minutes plus tard, les représentants syndicaux des dockers ressortaient des locaux de la SAMR. Ils se sont ensuite dirigés vers les grilles toujours fermées de l’enceinte portuaire en compagnie des employés de la société. Une nouvelle assemblée générale a eu lieu pour dresser le compte-rendu des discussions avec la direction.

"Lors de cette réunion, on nous a présenté la situation et les chiffres de l’entreprise pendant près d’une demi-heure. Nous avons voulu ensuite entamer les discussions sur les NAO, mais le directeur a indiqué qu’il voulait suivre la procédure et aborder le sujet cet après-midi au cours d’une autre réunion", explique Jean-Luc Nerbard, délégué syndical de la SAMR. "Je propose donc qu’on attende dans le calme 14 heures pour entamer les discussions sur notre véritable préoccupation qui est la revalorisation salariale", a-t-il ajouté. Les grévistes patientent ainsi devant les grilles de l’enceinte portuaire.

"On nous a de nouveau présenté la situation économique de la société. Ce sont des informations que nous connaissons déjà. Nous, nous sommes venus discuter des négociations annuelles obligatoires. Ça n’a pas été abordé. Il n’y a rien de neuf, rien n’a avancé", avait expliqué l’un des dockers qui a assisté à la réunion du comité d’entreprise.

Motion du Conseil municipal de la Ville du Port

Soutien aux dockers en grève

« Réuni en séance la jeudi 27 septembre 2012

Considérant la situation de blocage actuellement en cours sur le port-est,

Considérant que ce blocage est la conséquence d’une absence de dialogue social au sein de l’entreprise SAMR,

Considérant que le personnel de la SAMR mène la grève depuis maintenant 9 jours, afin de faire respecter l’obligation faite aux employeurs d’ouvrir les négociations annuelles obligatoires (NAO),

Considérant que les autres entreprises oeuvrant dans la même branche ont d’ores et déjà mené leurs NAO et obtenu un résultat satisfaisant pour les parties concernées,

Considérant que l’accord de branche fixe une revalorisation salariale de 2,35% minimum, base sur laquelle doivent être menées les négociations annuelles obligatoires,

Considérant que, pour l’heure, aucune avancée significative n’a été constatée qui permette, par le dialogue, d’envisager une issue favorable rapide à ce conflit,

Le Conseil municipal de la Ville du Port, réuni en séance le jeudi 27 septembre 2012 :

- apporte son soutien aux travailleurs en grève qui défendent leurs droits,

- lance un appel aux dirigeants de la SAMR pour qu’ils ouvrent les négociations dans un esprit de dialogue,

- renouvelle son appel aux autorités pour que, par le biais de la médiation, les conditions de la négociation soient assurées ».


Kanalreunion.com