Luttes sociales

Les employés solidaires du gérant

Grève à la station Tamoil de Plateau Caillou

Témoignages.re / 6 novembre 2009

Depuis le 31 octobre, Jérémie Vingadassalom est sans emploi. Son contrat de locataire gérant de la station-service de Plateau Caillou n’a pas été renouvelé malgré une nette augmentation du litrage vendu depuis la fin des travaux et l’ouverture de la route des Tamarins.

« Il n’y a aucune discussion possible avec la Direction, on a jamais été reçus, il n’y a pas eu contact avec la direction sauf à l’occasion de la venue de l’huissier pour l’inventaire », déplore Jérémie Vingadassalom. À cette occasion, le nouveau gérant est venu sur place avec un représentant de Tamoil, mais il a dû repartir. Les employés de la station sont décidés à soutenir “l’ancien“ gérant. « Quand il a pris la station, personne ne voulait la reprendre à cause des travaux. C’est un bon gérant. Pendant les difficultés, il a toujours trouvé les moyens de nous payer. Grâce à lui, j’ai ainsi pu garder mon emploi », explique Hubert Blar, qui était déjà employé avant la reprise de la location gérance de Jérémie Vingadassalom.
C’est une situation qui semble incompréhensible, avec, d’un côté, un gérant qui a toujours respecté les termes de son contrat, qui a su résister à une baisse de chiffre d’affaires et maintenir des emplois et, de l’autre, une multinationale qui prend le droit de remplacer un gérant sans éprouver le besoin de donner des explications, un énième exemple du pot de fer contre le pot de terre. Le directeur de Tamoil, Bertrand Dabadi, actuellement hors département, n’a pas pu répondre à ces interrogations.


Kanalreunion.com