Luttes sociales

Les étudiants maintiennent la pression.

UNEF Réunion

Témoignages.re / 15 novembre 2010

Le combat continue pour l’UNEF ce mardi 16 novembre contre l’injuste attribution des bourses doctorales de la Région. Elle sera présente lors du ré-examen des attributions prévus ce mardi. Voici le communiqué du syndicat

« Dans le cadre de l’injustice sur les allocations régionales pour la formation doctorale, l’UNEF avait mené une vaste campagne de sensibilisation sur le campus afin d’interpeller les étudiants sur ce problème. L’UNEF Réunion a privilégié le contact avec l’étudiant afin de partager l’information la plus claire possible sur ce sujet sensible des allocations régionales pour les futurs apprentis-chercheurs.

Mardi dernier, les étudiants se sont mobilisés devant la Région et ont exigé des explications sur les dérives des élus lors de la Commission Éducation et Formation. Face aux grilles fermées de la Région, les étudiants ont refusé de quitter les lieux, tant que les grilles ne leur seraient pas ouvertes. Face au refus d’un compromis et face à l’insistance des étudiants, la Région a finalement ouvert ses portes aux étudiants, qui ne demandaient que l’ouverture d’un dialogue et d’un débat.
Accompagnés d’enseignants chercheurs, une délégation d’étudiants a été reçue par Frédérique Cadet, membre de la commission Education et Formation et ancien Président de l’Université. Nous l’avons interpellé au sujet du déclassement des meilleurs étudiants au profit d’étudiants ayant déposé un dossier jugé passablement ou réservé par le comité d’expert. Frédérique Cadet a souligné l’avis consultatif de la commission d’expertise et a mis en avant les critères de sélection et les orientations politiques qui ont guidé leur choix. Les étudiants ont alors remis en question l’objectivité de tels critères de sélection, qui outrepassent totalement l’avis du comité d’expertise, alors que ce dernier avait en main les grandes orientations et les priorités de la Région. Pris au piège et interrogé sur cette contradiction, Frédérique Cadet, n’a pas su apporter de réponses claires. Sous ordre du président de la Région, en assemblée plénière, il a donc décidé de ré-examiner les dossiers déclassés en commission permanente ce mardi 16 novembre.
Pour ce faire, l’UNEF a décidé de reconduire la mobilisation ce mardi, afin de maintenir la pression sur les membres de la commission permanente. Plus de 2000 tracts ont été distribués afin de sensibiliser les étudiants et la communauté universitaire pour cette nouvelle journée de mobilisation.
L’UNEF Réunion estime aujourd’hui ne pas pouvoir laisser passer une telle dérive politique : les élus de la Région manquent de respect à l’étudiant, à son travail universitaire, à son droit fondamental d’étudier, ainsi qu’à l’ensemble des enseignants et universitaires. Laisser passer une telle dérive aujourd’hui, c’est laisser la porte ouverte à d’autres dérives tout aussi graves. L’UNEF Réunion appelle donc les étudiants à rejoindre massivement la mobilisation de ce mardi 16 novembre, devant les grilles de la région, à 9H00, pour que justice soit faite.

L’UNEF Réunion appelle également l’ensemble des forces vives de La Réunion à nous soutenir et à nous rejoindre ce mardi 16 novembre 2010, à 9 heures devant la Région Réunion ».


Kanalreunion.com