Luttes sociales

Les étudiants se mobilisent devant la Région

« Injustice » des bourses doctorales

Témoignages.re / 10 novembre 2010

Des étudiants et des enseignants chercheurs à l’Université se sont mobilisés devant la Région ce mardi 9 novembre, à 9 heures 30, à l’appel de l’UNEF (Union nationale des étudiants de France). Ils souhaitaient protester contre la politique de la nouvelle majorité régionale concernant l’attribution des bourses doctorales.

Le 28 octobre dernier, 17 bourses doctorales ont été accordées par la Commission Éducation, formation professionnelle du Conseil régional alors que 34 dossiers étaient présentés. Et ce, alors que certains dossiers refusés avaient obtenu un avis « favorable », voire « très favorable » de la Commission d’expertise, composée de professionnels.

Cette commission, indépendante de la Région, émet un avis consultatif sur les dossiers très pertinents et les répartit en avis « très favorable », « favorable » et « réservé ». Ce dernier avis concerne les dossiers qui ne respectent pas les critères d’attribution ou que partiellement. Cet avis consultatif est ensuite remis aux conseillers régionaux qui vont établir en Commission Éducation, formation professionnelle la liste des personnes qui bénéficieront d’une aide financière de la collectivité à partir de l’avis des experts.

Lors de l’examen des dossiers le 28 octobre dernier, les élus de la majorité ont tout de même soumis une liste d’étudiants à la Commission permanente. C’est ainsi qu’un étudiant dont le dossier n’a pas été examiné par la Commission d’expertise s’est vu attribuer une bourse.



Par ailleurs, 4 des 10 étudiants qui ont reçu un avis très favorable se sont vus refuser la bourse, alors que 3 des 6 étudiants ayant reçu un avis réservé ont obtenu l’aide régionale. C’est ce que dénonçaient les manifestants mardi matin. 

Ils ont été reçus par Frédéric Cadet, vice-président en charge de la Recherche. « Nous lui avons demandé pourquoi l’avis de la Commission d’expertise n’avait pas été respecté. Il nous a répondu que la majorité régionale souhaitait favoriser certains domaines de recherche par rapport à d’autres. Elle assume donc ses choix. C’est une insulte pour les chercheurs qui veulent travailler dans un autre domaine », lance Gilles Leperlier, membre de l’UNEF. Frédéric Cadet leur a néanmoins assuré que les dossiers rejetés seront réexaminés en Commission permanente le 16 novembre prochain. « Nous serons vigilants à ce nouvel examen », prévient le membre du syndicat étudiant.


Kanalreunion.com