Luttes sociales

« Les gens font tout pour toucher le maximum d’aides »

Les pauvres et les idées fausses sur les pauvres — 4 —

Témoignages.re / 12 avril 2013

Voici le quatrième volet d’une série d’articles sur les préjugés et autres fausses idées que fait circuler l’idéologie dominante (celle des classes dominantes) à propos des pauvres. Après « les pauvres coûtent cher à la société », puis « la France distribue les minima sociaux les plus élevés » et « les pauvres font des enfants pour toucher des aides et des allocations », voici un nouvel exemple, qui fait réfléchir sur la gravité des effets de la pauvreté à La Réunion.

Selon certains conservateurs, « les gens font tout pour toucher le maximum d’aides ».

C’est faux !

Au contraire, un grand nombre ne sollicitent pas les aides auxquelles ils ont droit.

Pour différentes raisons (volonté de ne pas dépendre de l’aide publique, complexité des démarches, manque d’information, souhait de ne pas être contrôlé…), une partie plus ou moins importante des personnes éligibles à différentes aides n’en font pas la demande.

Selon "L’Envers de la fraude fiscale. Le scandale du non-recours aux droits sociaux" (Odenore, Éd. La Découverte, 2012), les taux de non-recours sont les suivants :

• RSA : 50% en moyenne

• RSA activité : 68%

• RSA socle : 35%

• CMU complémentaire : 29%

• EDF tarif première nécessité : 68%

• GDF (en France) pour le tarif spécial solidarité : 62%

• Tarifs sociaux transports urbains : entre la moitié et les deux-tiers des ayants-droits.


Kanalreunion.com