Luttes sociales

Les habitants en colère contre la SHLMR

Le Port – Quartier Magellan

Témoignages.re / 6 octobre 2011

Ce mercredi 5 octobre 2011, les habitants du quartier Magellan au Port ont tenu à faire entendre leur mécontentement à la SHLMR, face aux problèmes récurrents qu’ils rencontrent. Ils dénoncent notamment les infiltrations et les problèmes électriques dans leurs habitations, mais aussi l’insécurité dans le quartier. « Nous ne tolérons plus la situation, nous exigeons que la SHLMR résolve ces problèmes de logement », s’exclame Martine Grosset, porte-parole du comité des locataires de Magellan.

« Nos maisons ont l’air très bien de l’extérieur, mais quand on y vit, on se rend compte de la réalité. Depuis dix ans, à chaque période de fortes pluies, l’eau inonde nos logements parce qu’il n’y a aucune isolation. Une trentaine d’habitations est touchée par des problèmes d’infiltrations. Il y a des fissures dans les murs, les sols sont abîmés. On rencontre aussi beaucoup de problèmes électriques », raconte Martine Grosset.

« On n’est pas tranquille ici », surenchérit Marie-Nadège. « On paye nos loyers, mais en retour aucun de nos problèmes n’a de solutions. J’ai peur de l’électrocution parce qu’on a de l’eau dans les interrupteurs. À cause des problèmes électriques, plusieurs appareils électroménagers ont déjà grillé : mon congélateur, mon auto-cuiseur, mon four micro-ondes et ma télévision », poursuit-elle. Cette habitante du quartier Magellan a même aperçu des rats traîner dans son logement. « D’une part, j’ai peur pour mes enfants et pour moi-même. D’autre part, je suis en colère, parce que je ne travaille pas, et je dois payer pour les réparations parce que la SHLMR ne fait rien. C’est très dur financièrement », confie Marie-Nadège.

Face à ces dysfonctionnements, plusieurs habitants ont procédé à des travaux eux-mêmes. « On a cherché un moyen de se protéger pour éviter que les pluies passent encore une fois par les baies vitrées et inondent nos maisons », explique Martine Grosset. « On demande à la SHLMR la réparation de tout cela, on les alerte depuis longtemps et rien ne change », regrette-t-elle. Les riverains réclament donc des mesures concrètes au bailleur social, et se sont mobilisés dans leur quartier et devant la SHLMR ce mercredi 5 octobre pour montrer leur colère.

Un responsable de la SHLMR est passé dans le quartier dans la matinée. Selon lui, « tous les travaux ne relèvent pas de la SHLMR », mais il a assuré que « des travaux seront réalisés dans les logements concernés prochainement ». Pour sa part, la porte-parole craint que ce ne soit des paroles en l’air. « On a déjà envoyé des courriers qui sont restés sans réponse. Ça fait dix ans qu’on se plaint et rien n’a été entrepris. Aujourd’hui, on veut des actions et on veut se faire entendre pour ne pas finir à la rue », conclut-elle.


Kanalreunion.com