Luttes sociales

Les mécontents de la CISE à la mairie

Sainte-Marie - factures d’eau exorbitantes

Témoignages.re / 19 février 2011

Près de 100 usagers de la CISE se sont rassemblés hier devant la Mairie de Sainte-Marie pour réclamer les dégrèvements de certaines factures dont les montants sont jugés « astronomiques ». Après un bref sit-in dans la salle des mariages de la mairie, ils ont été reçus par le maire de la commune, Jean-Louis Lagourgue, qui leur a remis un document confirmant que les dossiers seraient étudiés « au cas par cas » et que des dégrèvements seraient accordés « s’il y a lieu d’être ». Dans l’ensemble, les usagers ont quitté la mairie « satisfaits ». Certains restent « prudents » et attendent de voir si ces dégrèvements seront effectifs.

Les usagers s’étaient donné rendez-vous devant la Mairie de Sainte-Marie hier. Dans un premier temps, ils se sont installés dans la salle des mariages, réclamant une rencontre avec le maire de la commune. Finalement, Jean-Louis Lagourgue a accepté de les recevoir en salle du Conseil municipal. Cette rencontre s’est faite en privé, en l’absence de la presse.
A la sortie de cette réunion, Jean-Louis Lagourgue a déclaré : « Les choses se sont parfaitement bien passées, comme d’habitude dans ce genre de situation qui n’est absolument pas nouvelle. Les dossiers seront étudiés au cas par cas et des dégrèvements seront accordés s’il y a lieu d’être ». C’était déjà le langage tenu la veille, jeudi 17 février, par Nicolas Touzet, directeur de la CISE Nord et Est, quand les usagers s’étaient réunis devant la CISE de Sainte-Marie.
Suite à cette rencontre, la majorité des usagers se sont déclarés satisfaits. « Il est vrai qu’hier, devant la CISE, on nous avait promis les dégrèvements, mais nous n’avions pas de document écrit prouvant l’engagement de la compagnie des eaux. C’est désormais chose faite. Le maire nous a remis ce document », indique Belinda, l’une des porte-paroles des usagers. D’autres usagers sont beaucoup plus nuancés sur la prise de position du maire et de la CISE. « Nous allons attendre quelques jours. Nous verrons bien si la mairie tient son engagement », a lancé une habitante des Gaspards.
Les usagers ont promis de revenir manifester si les dégrèvements n’étaient pas effectivement accordés.


Kanalreunion.com