Luttes sociales

« Les nouvelles données de l’INSEE et du Conseil Général confirment la nécessité de l’abolition de l’extrême pauvreté à La Réunion, avant 2015 ! »

Comité de l’Appel de l’Ermitage

Témoignages.re / 16 octobre 2013

Pour le Comité de l’Appel de l’Ermitage, la dernière étude sur la pauvreté confirme la justesse de son combat.

« Deux mois après une étude qui qualifiait la situation sociale de La Réunion de « hors normes », l’INSEE et le Conseil Général exposent de nouveau l’extrême précarité dans laquelle vit plus de la moitié de la population réunionnaise.

Cette précarité touche même jusqu’à 67% de la population d’un quartier !

Cet état montre la justesse du combat de l’Appel de l’Ermitage pour l’abolition de l’extrême pauvreté à La Réunion, avant 2015.

Nous appelons de nouveau à un consensus pour trouver des solutions pour faire face à l’extrême gravité de la situation sociale à La Réunion.

Nous appelons surtout les pauvres à prendre toute leur place à l’occasion des échéances électorales prochaines, pour peser véritablement sur le débat politique.

Cette situation sociale hors norme ne s’explique pas par l’accumulation des conséquences négatives des crises économiques successives, mais trouve son origine dans notre histoire politique. C’est pourquoi les solutions ne peuvent être que politiques, et que localisées.

En ce sens, l’Appel de l’Ermitage a fait des propositions correspondant aux origines spécifiques de la pauvreté dans notre île.

Avec Mme Vochré, Maire du 1er Conseil Municipal des Pauvres, nous aurons l’occasion de les transmettre aussi à Monsieur François Chérèque, Inspecteur général des affaires sociales, missionné par le gouvernement pour la mise en œuvre et le suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale. »

Raïssa Noël,

Porte-parole du Comité de l’Appel de l’Ermitage


Kanalreunion.com