Luttes sociales

Les pauvres prennent la parole

Reportage télévisé sur Gilmée Vochré, la maire des Pauvres

Témoignages.re / 27 septembre 2013

Dans l’actualité sociale du journal télévisé d’hier soir de Réunion Première, deux titres : les derniers chiffres du chômage et la pauvreté. Les téléspectateurs ont pu se rendre compte des conditions de vie de Gilmée Vochré, la maire des Pauvres.



JPEG - 54.1 ko
La maire des Pauvres dans le journal de Réunion Première.

Après un reportage sur la hausse du chômage à La Réunion au mois d’août, Réunion Première a présenté à ses téléspectateurs les conditions dans lesquelles survit Mme Vochré.

Comme de nombreux compatriotes, elle a un revenu inférieur au RSA. Et le gestionnaire de l’eau de Saint-Paul lui demande de payer une facture de plus de 7.000 euros. Réunion Première a donné la parole à Gilmée Vochré et à sa petite fille Nancy. Elles ne demandent pas d’argent, mais elles veulent être respectées dans leur dignité. Réunion Première a également parlé du Comité de l’Appel de l’Ermitage, dont l’objectif est de lutter contre la grande pauvreté.

Dans son édition de la semaine, "Visu" a consacré 4 pages à la maire des Pauvres, au Comité de l’Appel de l’Ermitage et à Raphaël Mailllot, le ramasseur de bouteilles qui touche 280 euros de retraite par mois et à qui la Sécurité sociale demande de rembourser 70.000 euros. Par ailleurs, dans une étude publiée récemment, l’INSEE avait dit que 343.000 Réunionnais vivaient sous le seuil de pauvreté. C’était avant que le RSTA ne soit supprimé, or c’était un revenu qui permettait à des milliers de travailleurs d’échapper à la grande pauvreté.

À quelques jours de la visite prévue de François Chérèque, chargé de mission du gouvernement sur la lutte contre la pauvreté, les pauvres font irruption dans le débat. La crise est tellement profonde, l’injustice est si flagrante qu’elle ne peut plus être cachée. Les pauvres prennent la parole.

M.M.


Kanalreunion.com