Luttes sociales

Les profs se tournent vers le Département

Enseignants mutés en Métropole

Témoignages.re / 10 avril 2010

Les enseignants stagiaires mutés en métropole pour la rentrée prochaine devaient être reçus ce vendredi 9 avril 2010 à 15 heures au Conseil général par la présidente Nassima Dindar et Bruno Mamindy Pajany, maire de Sainte-Rose et conseiller général. Le rendez-vous est finalement reporté à ce lundi 15 heures. Les enseignants suspendent leurs actions pour ce week-end.

Après deux nuits à la Région, ce vendredi matin, les enseignants ont quitté la Pyramide inversée à 11 heures. Ils se sont ensuite mobilisés à nouveau devant les grilles du Rectorat pour un bref camping, avant de prendre la route du Département vers 13 heures. 


« Le Recteur n’est plus sur le mode du dialogue avec les enseignants, il a instauré un rapport de force, un bras de fer », déplore Christian Picard de la FSU qui soutient l’action des enseignants mutés. Côté Rectorat, ils assurent que le dialogue n’est pas fermé, qu’ils s’occupent des dossiers. « Nous attendons une réponse humaine à cette situation. Beaucoup d’enseignantes mutées sont mères de famille, et tous ont leur vie ici. Il s’agit bien de remettre l’humain au centre, au lieu de traiter les situations selon un classement » estime Christian Picard.


Un rendez-vous devait avoir lieu ce jeudi entre Huguette Vidot, vice-présidente en charge de l’Éducation au Conseil régional et Mostapha Fourar, recteur de l’Académie de la Réunion, mais « le Rectorat a indiqué ne pas pouvoir recevoir Huguette Vidot avant le 26 avril », explique Christian Picard.
La vingtaine d’enseignants mobilisés estime que « cette date est trop tardive et que leurs affectations seront déjà fixées », assure Christian Picard. « Si le Recteur a décidé de nous ignorer, nous tenons à lui signaler qu’il ne nous oubliera pas de sitôt », prévient le délégué syndical.


Kanalreunion.com