Luttes sociales

Les raisons du soutien du Comité des Chômeurs et des Mal Logés du Port

Mise en place du compte-à-rebours pour l’éradication de l’extrême pauvreté le 31 décembre 2015

Témoignages.re / 30 décembre 2013

Pour le Comité des Chômeurs et des Mal Logés du Port, la pauvreté est quelque chose d’inadmissible. C’est pourquoi plusieurs d’entre nous — des personnes victimes de la pauvreté comme des bénévoles de notre association — seront présents ce mardi 31 décembre à l’Espace Citoyen de Saint-Paul pour participer au lancement de ce compte-à-rebours pour abolir l’extrême pauvreté dans notre pays d’ici deux ans au plus tard.

En effet, tous les jours, lorsque nous accueillons des Réunionnaises et des Réunionnais privés du droit à l’emploi et de moyens de vivre décemment comme manger et se loger, nous mesurons à quel point ces personnes souffrent atrocement. Et l’État français porte une énorme responsabilité dans cette situation dramatique car c’est lui qui répartit de façon inégale et discriminatoire les revenus à La Réunion.

Or il est signataire de la Déclaration de l’ONU sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement, qui proclame notamment l’éradication de l’extrême pauvreté d’ici le 31 décembre 2015. Nous devons donc nous mobiliser et nous unir entre Réunionnais afin de faire respecter cet engagement de l’État français dans notre pays. D’où l’importance du lancement de ce compte-à-rebours de mardi proposé par le Comité de l’Appel de l’Ermitage.

Maryse Dache,
Présidente du Comité des Chômeurs et des Mal Logés du Port


Kanalreunion.com