Luttes sociales

Les Réunionnais ont les plus bas salaires des DOM issus de la loi du 19 mars

Le secteur privé paie moins qu’en France, en Guyane, en Guadeloupe et en Martinique

Céline Tabou / 16 mars 2012

Au moment où la question de la cherté de la vie fait débat dans la société, l’enquête de l’INSEE, publié mercredi 12 mars, révèle que les Réunionnais sont moins bien rémunérés que leurs homologues domiens et français.

Au classement des salaires du secteur privé des régions françaises, La Réunion se situe à la 16e place, contre 2e pour la Guyane, derrière l’Île de France et 8e et 9e place pour la Guadeloupe et la Martinique. « Le salaire moyen est 12% plus faible à La Réunion qu’en France métropolitaine. Il y est plus faible qu’en Guadeloupe (– 7 %), qu’en Martinique (– 8 %) et qu’en Guyane (– 2 %) », a révélé l’Institut National de la Statistique et des Études économiques.
Face à ces chiffres, l’Union interprofessionnelle (UIR/CFDT) a dénoncé dans un communiqué de presse, la faiblesse des revenus à La Réunion en comparaison aux métropolitains. « Si l’on rajoute à cette injustice des prix plus élevés tant tous les domaines et des conventions collectives nationales non applicables, vous avez la triple peine subie mensuellement par les salariés de La Réunion », s’est insurgée UIR.
L’organisation a souhaité que l’INSEE enquête sur « la répartition des salaires entre les entreprises de moins de 11 salariés, de plus de 11 salariés et de plus de 50 salariés ». Ainsi que la « répartition des salaires servis par type d’entreprise et par secteur d’activité ». Cette enquête pourrait selon l’UIR mettre en évidence des « effets néfastes des exonérations, sans condition, des cotisations sociales sur les salaires ». Cette dernière a qualifié l’exonération de « trappe à bas salaires ».
En plus d’évoquer les bas salaires à La Réunion, l’INSEE explique qu’en comparaison avec les autres départements et territoires d’outre-mer, « La Réunion compte la plus faible proportion d’emplois qualifiés (cadres et professions intermédiaires). De plus, ces catégories ont un salaire moyen inférieur à celui de la moyenne des DOM. Enfin, les salariés réunionnais sont un peu plus fréquemment ouvriers, qui sont une des catégories les moins rémunératrices ».
Pour conclure son communiqué, l’UIR/CFDT souhaite « l’application de toutes les conventions collectives nationales. L’application du minimum conventionnel dans les entreprises et notamment les plus petites ne donnerait pas d’achat aux salariés et ferait remonter les moyennes ». Le syndicat réclame « la structuration de toutes les branches d’activités de La Réunion ».

Céline Tabou

Salaire moyen 12 % plus faible qu’en France

Voici l’extrait d’un article du dernier numéro d’"Économie de La Réunion" dans lequel l’INSEE évoque les différences de salaires entre les DOM et la France, et entre DOM.

En 2009, le salaire moyen du secteur privé dans les DOM est inférieur de 9 % à celui de la France métropolitaine. Il est toutefois équivalent au salaire moyen métropolitain hors Île-de-France, où les salaires sont nettement plus élevés. De plus, pour chaque catégorie socioprofessionnelle, exception faite des ouvriers, le salaire moyen dans les DOM est plus élevé que celui de métropole. L’écart de 9 % s’explique donc en grande partie par la structure de l’emploi, notamment par la faible proportion de postes d’encadrement dans les DOM. Seulement 9,5% des emplois salariés du secteur privé sont occupés par des cadres contre près de 17,0% en France métropolitaine.

Au classement des salaires du secteur privé des régions françaises, la Guyane se situe en 2e position, juste derrière l’Île-de-France. La Guadeloupe et la Martinique se classent respectivement à la 8e et 9e position. La Réunion se situe à la 16e place.

Le salaire moyen est 12 % plus faible à La Réunion qu’en France métropolitaine. Il y est plus faible qu’en Guadeloupe (– 7 %), qu’en Martinique (– 8 %) et qu’en Guyane (– 2 %).

Comparativement aux autres DOM, La Réunion compte la plus faible proportion d’emplois qualifiés (cadres et professions intermédiaires). De plus, ces catégories ont un salaire moyen inférieur à celui de la moyenne des DOM. Enfin, les salariés réunionnais sont un peu plus fréquemment ouvriers, qui sont une des catégories les moins rémunératrices.

C’est en Guyane que les salaires sont les plus élevés des DOM. Du fait de la présence de l’activité spatiale, ce département concentre une plus grande proportion de cadres parmi ses salariés.

En quatre ans, les salaires net annuels moyens ont augmenté différemment d’une région à l’autre. En Guyane, les salaires ont stagné en euros constants (– 0,2 % en taux de croissance annuel moyen entre 2005 et 2009). En Martinique et à La Réunion, l’augmentation atteint respectivement 0,9% et 1,2%. Enfin, la Guadeloupe bénéficie de la plus forte hausse de salaires des DOM (+ 1,7 %). Sur la même période, les salaires augmentent de 0,9% par an en métropole.


Kanalreunion.com