Luttes sociales

Les sages-femmes sont en colère

Témoignages.re / 2 octobre 2009

À l’appel de leurs syndicats, qui relayent un mot d’ordre national, les sages-femmes ont manifesté devant la Préfecture hier. Elles réclament une revalorisation du montant de leurs actes. Une sage-femme perçoit environ 30 euros pour une séance de préparation à l’accouchement, « alors qu’un médecin percevra plus de 55 euros », souligne Pascale Gomez, porte-parole des manifestantes. Elles ont remis une motion en Préfecture.

Au niveau national, les syndicats réclament une revalorisation des actes pour les sages-femmes libérales. « À La Réunion, nous étendons la revendication à l’ensemble des secteurs », indique Pascale Gomez. « Revaloriser les actes des consœurs exerçant dans les hôpitaux publics et dans les centres de PMI (Protection Maternelle et Infantile – ndlr) génèrera des entrées supplémentaires d’argent pour ces organismes et leur permettra ainsi que créer des postes supplémentaires », estime la porte-parole. Elle note que les actes de sa profession n’ont pas été revalorisés depuis 7 ans.

400 sages-femmes, dont 100 en secteur libéral, exercent à La Réunion. Ces auxiliaires de santé suivent les femmes depuis leur déclaration de grossesse jusqu’au deuxième ou troisième mois après l’accouchement.


Kanalreunion.com