Luttes sociales

Les salariés de l’École du Sacré Cœur de Saint-Denis en grève

Témoignages.re / 2 décembre 2013

Dans un communiqué, la FEP-CFDT annonce un mouvement de grève des salariés OGEC de l’École du Sacré Cœur à Saint-Denis qui débutera aujourd’hui. Ils revendiquent notamment « la mise en place d’un véritable dialogue social, le respect de tous les personnels, l’application du Droit du travail et un 13ème mois ».

Pour la première fois dans l’histoire de l’enseignement catholique réunionnais, les salariés de l’OGEC (Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique) d’une école privée catholique ont voté massivement en faveur d’un mouvement de grève qui débutera lundi 2 décembre.

Ces salariés de droit privé (secrétaires, agents d’entretien, ASEM, etc.) revendiquent depuis plus de deux ans la mise en place d’un véritable dialogue social, le respect de tous les personnels, l’application du Droit du travail et un 13ème mois. Hélas, malgré de nombreux courriers recommandés, leurs diverses demandes sont restées lettre morte, aussi, le mercredi 27 novembre, le principe d’une grève pour le lundi 2 décembre 2013 a été voté.

Le vendredi 29 novembre, après l’échec d’une discussion réunissant des représentants CFDT des personnels, la Présidente de l’OGEC, la Directrice de l’école, la tutelle religieuse, le Directeur diocésain et le Président de l’association des parents d’élèves, une écrasante majorité des salariés, soutenue massivement par les enseignantes de l’école, a décidé d’entamer ce mouvement de grève, inédit dans les annales de l’enseignement catholique local.

La FEP-CFDT soutient entièrement les salariés de l’OGEC et sera présente avec eux devant l’école du Sacré Cœur lundi matin 2 décembre à partir de 7h30.

Nous invitons les journalistes de votre rédaction à les rencontrer afin d’entendre leurs doléances.

Jean-Pierre Marchau

Secrétaire général de la FEP-CFDT


Kanalreunion.com