Luttes sociales

Les salariés toujours mobilisés

Conflit à la Séchilienne Sidec et à EDF

Sophie Périabe / 6 janvier 2011

Mardi soir, à l’issue de la réunion de médiation organisée sous la houlette de la Direction du Travail, Direction et grévistes ont trouvé un accord. Les deux centrales thermiques de l’île tournent aujourd’hui à 75%, évitant ainsi les délestages. Mais « le préavis de grève court toujours », assure la CGTR, et la CGTR-EDF a également déposé un préavis de grève hier matin. La mobilisation des salariés continue pour obtenir l’application de la loi.

Le travail a repris dès mardi soir aux centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge. La réunion de médiation qui avait débuté un peu plus tôt dans l’après-midi a donc permis de trouver une sortie de crise. Néanmoins, la menace d’un nouvel arrêt n’est pas à exclure, puisque « le préavis de grève court toujours », prévient Max Banon de la CGTR. « Les grévistes ont formulé une proposition responsable, mais ce n’est pas une suspension », la mobilisation est donc toujours d’actualité. En contrepartie, les grévistes ont obtenu l’organisation de deux réunions au niveau national, une ce vendredi entre la Direction nationale de la Séchilienne Sidec et la CGTR, et une seconde rencontre, plus élargie cette fois, est prévue le 12 février prochain entre la Séchilienne Sidec, EDF (national), un représentant du Ministère de l’Industrie et les grévistes.
Même si les grévistes ont repris le travail, « ils se battent toujours pour l’application de la loi ».

« L’avenir de La Réunion appartient aux Réunionnais »

De même, la CGTR-EDF a déposé un préavis de grève hier matin, qui court jusqu’à lundi. « La Direction a donc jusqu’à lundi pour entamer les négociations », soutient Max Banon. Eux aussi réclament l’alignement de leur salaire sur ceux des fonctionnaires.
Le syndicaliste a une nouvelle fois rappelé que les grévistes ne demandent que l’application de la loi. Une demande légitime que toute la population peut elle aussi réclamer.
« Il ne faut pas se tromper d’adversaires, nous sommes pour le service public, l’emploi et les salaires », poursuit Max Banon. « Si la population veut elle aussi réagir pour une prime de vie chère, nous sommes d’accord. C’était d’ailleurs cela l’esprit du COSPAR, se battre pour les salaires de tous », rappelle le syndicaliste.
La CGTR appelle donc à l’union de tous les travailleurs. « L’avenir de La Réunion appartient aux Réunionnais et à ceux qui habitent sur notre petit caillou. C’est à nous de dire quel développement nous voulons pour La Réunion, et pas seulement ceux qui sont de passage et qui ne se préoccupent que de leur carrière et leur dividende », conclut le syndicaliste.

 Sophie Périabe 



Un message, un commentaire ?



Messages






  • putain ils nous font (.....) avec leur grêve, j’ai le moral à zéro depuis que je me suis retrouvée seule dans le noir, ....s’ils recommencent je vais me retrouver chez un psy....et je vais retourner en métropole au plus vite car en métropole cela ne serait pas acceptable, les CRS seraient déja intervenus comme cela a été fait avec le pétrole...

    (......) de (.....) qu’on leur accorde ce qu’ils réclament et ne nous font plus chier, il attend quoi ce gouvernement de (.....) de Sarko ???? que l’ile soit encore plus dans la (.....)..

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • comme tu dis les grévistes te font c......r mais tu sembles ne penser qu’à toi ! pour demander l’intervention des CRS tu doit certainement étre une amie de Hamilcaro et de didier robert ! il n’ y que ta situation qui t’interesse celle des autre tu t’en fou ! quand les patrons camioneurs ont bloqué la réunion plusieur jours ont ne t’as pas vu raler ! les gréves ne font plaisir à personnes, ni aux grévistes et ni a ceux qui subissent, mais c’est un droit dans la constitution Française attends que sarkozy achéve le code du travail là tu sera ravie ! n’est-ce pas ?

      Article
      Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com