Luttes sociales

Les services à la personne pour sortir de la crise

Clôture du colloque de lancement du GIP-SAP

Témoignages.re / 1er décembre 2010

La Maison des services à la personne, en aidant à structurer les filières, devra être pour le Conseil général « le point de départ d’un projet innovant » : faire des services à la personne un levier de développement pour La Réunion.

Le Colloque de l’aide à la personne s’est achevé hier au Palais de la Source. La synthèse des ateliers devrait servir de base de travail pour la feuille de route du GIP-SAP, baptisé plus simplement « Maison des services à la personne ». Un GIP-SAP qui sera « une maison habitée et partagée », a promis Momar Lo, le directeur de la nouvelle structure.
Le premier projet de la Maison des services à la personne sera de mettre en place un service de « répit-repos » pour les familles en charge d’une personne handicapée, âgée ou malade. Par ailleurs, le GIP-SAP devrait accompagner les associations et entreprises pour développer le secteur des services à la personne et apporter une aide administrative aux aidants familiaux.
Pour la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, « le social est un vrai projet de développement » pour La Réunion. La collectivité, dont la compétence est le social, entend en faire un levier de développement par la création de métiers de proximité. « Il s’agit d’une filière à forts besoins de mains d’œuvre de tout niveau, un levier de sortie de crise avec un facteur de croissance », a affirmé Nassimah Dindar.
Le GIP-SAP devrait ainsi être « le point de départ d’un projet innovant » et être intégré à un plan de sortie de crise, au même titre que le BTP. Nassimah Dindar n’a d’ailleurs pas manqué d’interpeler Richard Daniel Boisson, le sous-préfet à la Cohésion sociale et à la Jeunesse, pour qu’il défende le maintien des mesures fiscales incitatives ainsi qu’un plan de sortie de crise intégrant les services à la personne auprès de l’État.

EP


1er décembre Journée mondiale du Sida :
L’ARPS reste mobilisée

À l’occasion du 1er décembre, Journée mondiale du Sida, l’Association Réunionnaise pour la Prévention du Sida (ARPS) réalise diverses actions de prévention et de sensibilisation.
Du 30 novembre au 2 décembre 2010, les animateurs de l’ARPS renforceront leur présence sur le terrain pour répondre au mieux aux attentes du public.
Le but de ces actions est d’aller à la rencontre de la population réunionnaise afin de les informer sur les risques liés à la sexualité et les moyens de s’en prémunir. De la documentation et des préservatifs seront mis gratuitement à leur disposition.
Ainsi, l’association continue sa lutte contre cette maladie en sensibilisant au mieux les personnes de tout âge.


Kanalreunion.com