Luttes sociales

Les syndicats préparent la manifestation du 7 septembre

Contre la réforme des retraites

Témoignages.re / 13 juillet 2010

Le projet de réforme des retraites sera examiné le 7 septembre par les députés. Ce jour-là, les syndicats seront aussi dans la rue. Mais la mobilisation commence dès aujourd’hui, par des rencontres avec la population.

L’intersyndicale CFTC - CGTR- FO- UIR-CFDT - UNSA - FSU – SOLIDAIRES – UNEF-UNL prépare déjà la manifestation ainsi que la grève du 7 septembre. « Une grande mobilisation, ose avancer Jean-Pierre Rivière de la CFDT, on sait déjà qu’il y aura énormément de monde ». « On devrait être meilleur que le 24 juin », précise même Ivan Hoarau, secrétaire général de la CGTR.
Comme le 24 juin dernier, les manifestants exprimeront donc en septembre leur opposition à la réforme des retraites portée par le gouvernement, c’est-à-dire l’âge légale de la retraite à 62 ans dès 2018, 41,5 ans de cotisation en 2020, l’alignement du public sur le privé...
Près de 5.000 personnes, à la satisfaction des syndicats, étaient descendues dans les rues de Saint-Denis et de Saint-Pierre le 24 juin. Mais la mobilisation nationale n’avait pas suffi à ébranler la détermination du gouvernement.
Ce n’est donc que partie remise pour les syndicats, convaincus que « la mobilisation paie toujours », pour reprendre les propos d’Ivan Hoarau. En clair, le gouvernement ne renoncera peut-être pas en totalité à son projet de réforme, mais il peut être amené à faire des concessions face au mécontentement des citoyens. Jean-Pierre Rivière voit plus loin : « une forte mobilisation posera la question de 2012 ». Et pour Armand Hoareau, secrétaire général de l’UNSA Réunion, « même si la loi passe cette année, on peut encore combattre, tant que ne sera pas réglé le problème durable du financement des retraites ». Bref, le résultat dépendra du rapport de force à la rentrée.

Distribution de tracts

Les syndicats ressentent une certaine prise de conscience de la part de la population, qui commence à percevoir cette réforme des retraites comme l’une des politiques d’austérité. L’intersyndicale va donc continuer son travail d’explication sur le terrain, en suivant le calendrier du projet de loi.
Aujourd’hui, le projet de réforme est exposé en Conseil des ministres par Eric Woerth, ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique. L’intersyndicale commence à distribuer des tracts dans les entreprises qui bénéficient d’une représentation syndicale.
Samedi 17 juillet, les syndicats poursuivent cette action au Petit Marché de Saint-Denis et à Saint-Pierre. L’UNEF sera pour sa part au marché du Chaudron le dimanche 18 juillet, parce que la retraite, c’est surtout une affaire de jeunes. Le syndicat étudiant profite aussi de la période d’inscription à l’université pour informer les jeunes. « Avec l’allongement de l’âge du premier emploi, on devra travailler jusqu’à 69 ans. A condition de ne pas connaître de période de chômage, et sans compter les stages, les CDD », souligne Camille Maillot, présidente de l’UNEF, qui demande par ailleurs la prise en compte des années d’étude.
Le 20 juillet, l’intersyndicale va demander à être reçue par les parlementaires. C’est en effet à cette date que les commissions du Parlement vont examiner le projet de loi, avant sa présentation à l’Assemblée nationale le 7 septembre. Le samedi 21 août, l’intersyndicale organisera un rassemblement militant, et une nouvelle distribution de tracts dans les quatre micro-régions de l’île le 4 septembre avant le grand jour.
Et si jamais cette nouvelle mobilisation s’avère insuffisante, une autre est prévue, au niveau européen cette fois. L’ensemble des syndicats européens se donnent rendez-vous à Bruxelles le 29 septembre pour dénoncer les politiques de rigueur.

EP


Kanalreunion.com