Luttes sociales

Les travailleurs de la SERMAT solidaires de Danio Ricquebourg

Mobilisation pour l’emploi

Témoignages.re / 25 janvier 2014

Voici la lettre adressée par les travailleurs de la SERMAT, solidaires du secrétaire adjoint de la CGTR Ports et Docks.

Quand nous salariés de la SERMAT, combattons pour sauvegarder nos emplois, que nous démontrons que nous « lé kapab », et que nous avons tous mis en œuvre afin de trouver une solution pérenne pour la SERMAT, malheureusement s’était sans compter sur la mauvaise volonté des acconiers, qui pour conserver leurs privilèges et la main mise sur le port sont prêt a utiliser tous les moyens en leurs possession afin de faire échouer le processus de négociation.

Qu’est-ce qu’on apprend par la presse ???

L’hypocrisie du médiateur, qui soit disant neutre, déverse sa haine sur le défenseur du salarié Danio RICQUEBOURG, et sur nous les 43 employés de la SERMAT qui contestent la reprise de la maintenance par des « Goyaves de France ».

Effectivement, M. SERY « néna Kréol i veu baise Kréol ».

Aujourd’hui les rapports d’audit, confirment le discours que nous tenons depuis 2 ans face au représentant des acconiers et confortent les raisons pour laquelle les salariés de la SERMAT ont été dans l’obligation d’utiliser la seule arme qui reste aux travailleurs « le droit de grève » pour se faire entendre et dont nous avons subi les conséquences financière, mais que c’est le prix à payer pour faire respecter ce droit.

Nous, les 43 salariés de la SERMAT, père de famille, luttons pour la sauvegarde de nos emplois et notre dignité d’avoir accès aux poste de responsabilité sur le Port de La Réunion.

« Done kréol Travaye ».

Les salariés de la SERMAT


Kanalreunion.com