Luttes sociales

Lettre ouverte de la jeunesse

1ère Rencontre de la jeunesse réunionnaise

Témoignages.re / 7 décembre 2009

L’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion a hier matin adressé une lettre à la jeunesse réunionnaise publiée ci-dessous. Ils invitent à soutenir cette démarche et ce projet en signant le document que vous retrouverez sur www.noulekapab.com et qui vous sera distribué par les jeunes bientôt.

« La jeunesse réunionnaise s’est fortement mobilisée au cours de ces derniers mois, à l’Université, dans les lycées et dans la rue, en particulier avec le COSPAR.
Ensuite, lors des États-généraux pour l’Outre-mer, cette mobilisation s’est traduite par l’écriture d’un projet nommé “Nou lé kapab”. Il regroupe un ensemble de problématiques auxquelles les jeunes Réunionnaises et Réunionnais sont confrontés, ainsi qu’un un certain nombre de propositions dans différents domaines (formation, emploi, santé, logement,...).
Depuis plus de 6 mois maintenant, nous multiplions les rencontres à l’échelle de l’île, et nous échangeons sur le contenu du document. Au fil des jours, le projet prend forme, mais il évolue constamment.

Avec notre 1ère Rencontre de la jeunesse Réunionnaise, ce 6 décembre 2009, nous franchissons une étape importante : nous ouvrons le débat à tous. Nous faisons appel à l’ensemble de la population réunionnaise pour débattre sur l’avenir de La Réunion.
C’est la priorité ! Arèt koz de nou san nou !

Nos initiatives sont la traduction concrète d’une jeunesse qui souhaite prendre son avenir en main, assumer ses responsabilités, par l’expérimentation et l’action pratique.

Avec les 260.000 jeunes scolarisés, actuellement, qui viendront grossir progressivement les rangs des 30% de demandeurs d’emplois existants, le modèle social actuel est en faillite. Il ne faut pas se boucher les yeux et raconter n’importe quoi. Dans la situation actuelle, combien de jeunes pourront travailler et cotiser pendant 41 ans pour avoir la retraite ? Après 16 ans de scolarisation, en moyenne, jamais la jeunesse n’acceptera d’être traitée comme des incapables ou comme des parias, jetée à la marge d’une société, dirigée par une élite qui lui tourne le dos. Une société qui abandonne sa jeunesse est une société perdue !

Notre combat pour la reconnaissance et la promotion de la jeunesse réunionnaise est un ultime appel au dialogue. Mais si on nous ferme la porte, alors chacun prendra ses responsabilités. Pour notre part, les chiffres sont là, nous n’avons aucune illusion !
C’est pourquoi nous vous invitons à soutenir massivement la démarche et le projet de la jeunesse ».


Kanalreunion.com