Luttes sociales

Manifestation du 28 juin : Réunionnais dans la lutte contre la loi Travail

Mobilisation contre la loi El Khomri à Saint-Denis

Manuel Marchal / 28 juin 2016

À La Réunion, la manifestation du 28 juin contre la loi Travail avait lieu ce matin à l’appel de l’Intersyndicale CGTR-FO-FSU-Solidaires-UNEF. Les syndicats ont organisé un défilé de l’ancienne gare routière de Saint-Denis jusqu’à la préfecture. Retour en images sur cette mobilisation.



Contre la loi El Khomri, plusieurs centaines de personnes ont répondu à l’appel de l’Intersyndicale CGTR-FO-FSU-Solidaires-UNEF. Cette mobilisation était soutenue par le PCR, qui était présent avec une délégation au sein de laquelle figurait notamment Ary Yée Chong Tchi Kan, co-secrétaire général du Parti communiste réunionnais. 4 jours après un rassemblement devant le siège du MEDEF-Réunion, les syndicats ont choisi de défiler sur le front de mer de Saint-Denis, entre la gare routière et la préfecture. La circulation sur la route nationale a donc dû être déviée.

La manifestation s’est déroulée dans une bonne ambiance, sous un chaud soleil. Tout au long du parcours, des participants à la mobilisation ont pris la parole pour expliquer les raisons de la lutte, et appeler à renforcer la mobilisation.

Le cortège a stoppé un instant devant la principale boutique SFR du centre-vile de Saint-Denis. Max Banon (CGTR) a rappelé que Yann De Prince, le patron du MEDEF-Réunion, est l’ancien responsable de cette société à La Réunion. Quand son dirigeant Yvon Gattaz a insulté les syndicalistes à la suite d’une manifestation les traitant de voyou, le président du MEDEF-Réunion ne s’est pas désolidarisé cette grave attaque.

Un jeune s’est également longuement exprimé. Il a souligné toutes les difficultés rencontrées par notre jeunesse, même en cas de diplôme. C’est la pression permanente, la précarité, le chantage au chômage et les bas salaires. Avec la loi El Khomri, ces pratiques se renforceront, les droits et les moyens de défense des salariés seront en effet considérablement fragilisés.

Tout au long du défilé, la politique du gouvernement dans le domaine social a été très critiquée. Les syndicats maintiennent leur appel au retrait du projet de loi El Khomri.

Le défilé s’est conclu devant la préfecture, au milieu de la route, par les interventions des représentants des syndicats. Rendez-vous est donné pour une prochaine mobilisation, car pour les syndicalistes ne relâcheront pas la pression tant que le gouvernement ne cédera pas et ne retirera pas le projet de loi Travail.

M.M.


Kanalreunion.com