Luttes sociales

Manifestation du personnel et des lycéens

Saint-André - Cas de tuberculose au lycée Sarda Garriga

Témoignages.re / 1er mars 2011

Il n’y a pas eu cours hier au lycée Sarda Garriga à Saint-André. En effet, les lycéens, le personnel TOS et quelques enseignants manifestaient depuis hier matin devant le portail de l’établissement scolaire. Rien à voir cette fois avec les suppressions de postes à la rentrée prochaine. Les manifestants portent deux revendications. D’abord, ils dénoncent le manque de réactivité du proviseur suite à la découverte d’un cas de tuberculose dans le lycée la semaine dernière. Ensuite, les agents TOS fustigent « l’autoritarisme » de leur supérieur hiérarchique. Une demande de rencontre a été faite au Rectorat ainsi qu’à la Région.

Dès 6 heures, une poignée de lycéens et d’agents TOS a commencé à se regrouper devant le portail du lycée Sarda Garriga. Petit à petit, ce nombre a grossi. A 8 heures 30, ils étaient plus de 200 devant l’enceinte du lycée. Le portail, quant à lui, était resté ouvert, mais aucun cours n’était assuré.

Cause de ce mouvement d’humeur, « le manque de réactivité du proviseur » suite à la découverte d’un cas de tuberculose le 24 février dernier. Il s’agit d’un enseignant. « L’établissement aurait dû être fermé et des dépistages auraient dû être effectués immédiatement après la découverte de ce cas. Au lieu de cela, nous avons juste reçu une convocation pour une réunion d’information ce lundi à 15 heures », fustige un lycéen. Selon plusieurs manifestants, des élèves ont également été contaminés. Impossible de confirmer ou d’infirmer cette information. Le proviseur a refusé de s’exprimer sur le sujet. « Nous tentons de gérer la situation », a-t-il simplement déclaré.

Autre revendication portée par les manifestants, ils dénoncent « l’autoritarisme » du supérieur hiérarchique des agents TOS du lycée Sarda Garriga. « Nous sommes victimes d’harcèlements moraux et d’abus de pouvoir », explique Alix Florusse, délégué syndical FSU. « Nous voulons que cela cesse », ajoute-t-il.

Une demande de rencontre a été faite au Rectorat et à la Région. Aucune demande n’a été adressée au proviseur du lycée pour l’instant.


Kanalreunion.com