Luttes sociales

Manifestation pour « un travail, un salaire, un logement et une santé pour tous »

À l’appel d’une Intersyndicale CGTR, FSU, SAIPER et UNEF

Témoignages.re / 8 octobre 2015

Dans le cadre d’un mouvement lancé à l’échelle de toute la République, l’Intersyndicale CGTR, FSU, SAIPER et UNEF organisait ce matin un défilé à Saint-Denis. Les manifestants revendiquent une autre politique, en rupture avec l’austérité.

JPEG - 61.3 ko

À l’appel de l’intersyndicale CGTR, FSU, SAIPER et UNEF, une manifestation avait lieu ce jeudi matin dans les rues de Saint-Denis. Elle a rassemblé de nombreux travailleurs. Ils se sont donnés rendez-vous devant le Petit Marché avant de défiler jusqu’à la préfecture.
Prévue de longue date, cette journée de grève et de manifestation du 8 octobre vise à dénoncer la politique d’austérité du gouvernement, lourde de conséquence notamment dans les services publics.

Chômage record à La Réunion

Le mot d’ordre « un travail, un salaire, un logement et une santé pour tous » réclame un changement de politique. Dans notre île, le taux de chômage est le plus important de la République. Près de la moitié de la population a un revenu qui la place en-dessous du seuil de pauvreté, ce qui donne une idée du montant des salaires. Quant au logement, plus de 20.000 familles ayant droit à un logement social n’y ont pas accès, faute d’un nombre suffisant de constructions. Le déremboursement des médicaments toujours plus nombreux ne facilite pas l’accès aux soins d’une population pauvre.
Tous ces problèmes ne pourront pas se résoudre du jour au lendemain. Ils sont le résultat d’un système qui est au bout du rouleau, et qui est incapable de réduire les inégalités.

Bientôt le débat du Budget 2016

La journée du 8 octobre se situe à quelques encablures de l’examen du prochain Budget par les parlementaires. Les principales données sont connues. Elles prévoient une poursuite de la même politique avec quelques nouveautés qui ne vont pas dans le sens voulu par les syndicats. Ce sera en effet la première année de l’application des lois connues sous les noms de Macron et Rebsamen, qui sont considérées comme un recul des droits sociaux obtenus au fil de plusieurs décennies de luttes. La manifestation de Saint-Denis s’inscrit dans un mouvement plus large à l’échelle de toute la République. Les défilés prévus aujourd’hui arriveront-ils à peser suffisamment pour influencer les décisions ?


Kanalreunion.com