Luttes sociales

Maurice Gironcel : « L’emploi doit être aujourd’hui notre priorité absolue »

Journée de l’alternance

Sanjiv Dinama / 28 juin 2012

Maurice Gironcel 1er vice-président de la CINOR a inauguré l’ouverture de la Journée de l’alternance au Parc des Expos de Saint-Denis. Des milliers de jeunes étaient présents dès l’ouverture de ce rendez-vous. La situation de La Réunion est très grave comme le confirme les chiffres du Pôle emploi, il y a 2 jours. 153790 Réunionnais sont inscrits à Pôle emploi à ce jour. Sur un an ce chiffre a progressé de 4,1%. « Il faut clairement agir sur le fonctionnement du marché de l’emploi et favoriser l’emploi des Réunionnais », a souligné Maurice Gironcel.

Des milliers de jeunes étaient présents dès l’ouverture de cette journée. L’année dernière, ils étaient plus de 8.000. Pour celle-ci, ce chiffre devrait être largement dépassé. Plus de 950 offres d’emplois seront proposées.
Maurice Gironcel a souligné que « l’emploi doit être aujourd’hui notre priorité absolue ». Le droit au travail est, non seulement, inscrit dans la Constitution de la République, mais il est également vital pour chaque Réunionnais. Le respect de ce droit ne peut en aucun cas dépendre de la seule loi du marché.
Plus que jamais, la lutte pour l’emploi et contre le chômage nécessite une volonté farouche et partagée de proposer la meilleure solution à ceux qui recherchent du travail. L’alternance peut constituer pour les jeunes un véritable « passeport pour l’emploi ».
Rappelons que la situation de La Réunion est très grave comme le confirme les chiffres du Pôle emploi, de ce début de semaine. 153.790 Réunionnais y sont inscrits. Sur un an ce chiffre a progressé de 4,1%.
Maurice Gironcel a également souligné qu’« il faut clairement agir sur le fonctionnement du marché de l’emploi et favoriser l’emploi des Réunionnais. Les milliers d’emplois nets créés chaque année ne doivent en aucun cas échapper aux Réunionnais. La volonté politique de donner la priorité à l’embauche des jeunes formés à La Réunion doit se traduire par des mesures concrètes ».

Les jeunes ne se contenteront plus de mesurettes

L’État va-t-il décider de financer encore la venue de personnes qui ont un emploi en France, ou bien se décidera-t-il à prendre en compte la pénurie d’emploi très grave qui touche les jeunes diplômés ? Y a-t-il une volonté politique de ce nouveau gouvernement à ce sujet ?
« Trop de jeunes sont aujourd’hui sans emploi à La Réunion. Ils ne contenteront plus de mesurettes »,
a rappelé le 1er vice-président de la CINOR. L’augmentation de 2% du SMIC ne va pas régler le problème de la cherté de la vie d’autant plus que l’inflation est très élevée à La Réunion. Il faut de véritables mesures et une politique volontariste.
Aujourd’hui, tout doit être entrepris pour réduire la situation d’échec scolaire qui est très importante dans notre pays. Il faut préparer notre jeunesse à, être pleinement une actrice responsable du développement durable et solidaire de son pays.
Outre l’économie concurrentielle classique et le secteur public, l’économie alternative ou solidaire couvre un champ d’activités non négligeables à La Réunion. Des milliers d’emplois socialement utiles peuvent être créés principalement dans 2 secteurs correspondants à des besoins émergents : les services à la personne et l’environnement.
Il faut également un plan exceptionnel de travaux pour relancer le BTP, générateur d’emplois et d’activités. Le secteur des BTP a perdu plus de 10.000 emplois ces dernières années. Une politique de grands chantiers doit être relancée avec notamment le rétablissement du projet de transport ferroviaire.
Lors de cette initiative, les jeunes ont pu découvrir les différents métiers, des offres de formations et d’obtenir également des informations sur les contrats en alternance.

Sanjiv Dinama 



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Priorité absolue, Gironcel traduit bien la pensée de ceux qui pensent à cette île. L’emploi n’est pas uniquement dans le secteur des entreprises surtout dont certaines sont uniquement dans l’attente des grands chantiers. Qui par ce temps des situations financières des pays d’Europe de l’oeust ou les financements se feront plus rares. Les professions libérales, les petits métiers doivent pouvoir redonner leur dignité à certains. Encouragez plus le travail que l’assistanat la Réunion a besoin des responsables politique qui militeront dans ce sens.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • M Gironcel a raison. Je ne suis pas certain que ce soit le souci de tous les responsables politiques à la Réunion et en Métropole.
    Attention de ne pas tomber dans le populisme avec "les emplois de La Réunion aux réunionnais. Ceci peut se retourner contre les réunionnais en Métropole surtout en province et il y en a beaucoup.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com