Luttes sociales

Max Banon : « à nous de prendre nos responsabilités »

Mobilisation du 10 octobre : paroles de manifestant

Témoignages.re / 11 octobre 2017

Secrétaire général de la CGTR-Sud, Max Banon était hier dans le défilé à Saint-Denis.

JPEG - 60.7 ko

« La manifestation est organisée par une Intersyndicale très large. Nous sommes face à un président qui veut effacer un modèle social pour le remplacer par un autre modèle qui fait la part belle au libéralisme afin de remettre en cause les acquis du Front populaire en 1936, et du programme du Conseil national de la résistance en 1945.

C’est grâce à des manifestations que nous avons pu avoir les acquis dont nous bénéficions aujourd’hui. Plus que jamais le moment est à l’action.

En effet, nous avons vu une ministre annoncée la fin des contrats aidés. Si rien n’est fait, alors cela fera 25.000 travailleurs supplémentaires qui seront au chômage.

À la CGTR, nous sommes très attentifs à tout cela, et nous souhaitons que les travailleurs en contrat aidé puissent s’organiser pour résister. Il faut absolument que le combat s’amplifie.

Les Assises des Outre-mer sont lancées dans un pays en crise. À nous de prendre nos responsabilités, de définir ensemble un modèle qui puisse répondre aux attentes de la population. On appelle donc les responsables politiques à changer de logiciel, à sortir de la politique politicienne pour proposer des projets. Il faut trouver un socle commun à partir duquel nous pourrons avancer. »