Luttes sociales

Max Banon : « Chaque Réunionnais devant ses responsabilités »

Max Banon, secrétaire général de la CGTR-Sud

Manuel Marchal / 20 octobre 2017

Max Banon, secrétaire général de la CGTR-Sud, décrit les actions menées par le syndicat pour organiser la mobilisation avec la population pour faire reculer Macron sur ses ordonnances.

JPEG - 46.4 ko

« Il faut faire un travail pédagogique de nos formations auprès de nos élus et mandatés.

Aller dans les entreprises, vers la population ». Pour cela, la CGTR annonce le lancement d’une grande pétition contre les ordonnances. Max Banon rappelle que « nous avons des contre-propositions ».

Il souligne également l’impact de la politique d’austérité sur les collectivités. Pour la Région, le prochain budget verra une baisse de 24 % des investissements, et de 14 % du fonctionnement.

La suppression des emplois aidés annoncée pour 2019 est dramatique. « 25.000 emplois seront supprimés, cela va entraîner des suicides, des divorces, de la violence ». « Nous sommes prêts à accueillir les emplois aidés dans nos structures. À un moment donné, chaque Réunionnais est placé devant ses responsabilités pour dire ce qu’il veut faire de son avenir ».

« On change de stratégie et cela va monter crescendo. La lutte des classes est à l’ordre du jour », conclut Max Banon.