Luttes sociales

Mobilisation pour l’enseignement des langues asiatiques et malgaches à l’Université

Témoignages.re / 20 mai 2011

Lors du conseil d’administration qui s’est tenu jeudi à l’Université, il était également question du devenir de l’enseignement des langues venant des civilisations hors-Europe qui ont peuplé notre pays. Suite à la mobilisation, l’Université a voté le maintien des tarifs d’inscription pour l’année universitaire à venir, à condition que le seuil d’inscrit pour chaque langue dépasse 20 personnes. C’est un premier pas qui ne garantit pas la survie de ce département spécifique à l’Université de La Réunion.

Voici la reproduction du texte intitulé "Motion pour le maintien et la valorisation des diplômes universitaires de toutes les langues et civilisations enseignées au sein du Département des Langues, Cultures & Sociétés de l’ocean Indien de l’Universite de La Reunion"

- Considérant la composition historique plurielle de la population française sur le sol réunionnais, de sa dimension culturelle et identitaire.

- Considérant que les enseignements des langues et cultures, participent au rayonnement de notre île dans sa zone géographique et en direction des pays d’origine de sa population.

- Considérant l’éducation comme compétence régalienne de l’État et que l’Université est la garante d’un enseignement laïque des langues et cultures proposées en son sein.

- Considérant l’ancienneté des enseignements des langues et cultures de l’océan Indien au sein de l’Université de La Réunion (1972).

- Considérant la création du Département des Langues, Cultures & Sociétés de l’océan Indien en 2009.

- Considérant que les enseignements de l’arabe, du tamoul, de l’hindi, du malgache, du japonais et du chinois représentent des atouts indispensables tant à La Réunion que dans le monde entier.

- Considérant les votes du CEVU du 28 avril 2011 demandant que les Diplômes universitaires du DULSCOI soient autofinancés dès la rentrée 2011-2012.

- Considérant les votes du conseil de Faculté des Sciences humaines du vendredi 6 mai 2011 demandant à l’unanimité que tous les enseignements du DULSCOI soient maintenus sans obligation d’autofinancement.
Nous, fédérations et associations, demandons a M. le président de l’Université de La Reunion le maintien de tous les enseignements du DULSCOI : arabe, tamoul, hindi, malgache, japonais, chinois, ainsi que le maintien des tarifs d’inscription etablis en 2010-2011 : 50 euros pour les étudiants et 250 euros pour les non-étudiants ; demandons que ces enseignements soient valorisés dans le cursus des étudiants par des crédits d’enseignement qui leur seront affectés.

À Saint-Denis, le 18 mai 2011

• Les signataires : Association musulmane de La Réunion, Fédération Tamoule de La Réunion FAGRHCTR, Fédération des associations chinoises de La Réunion, Collectif pour Madagascar, Groupement des associations des ressortissants malgaches et des amis de Madagascar, Lofis la lang Kréol.


Kanalreunion.com