Luttes sociales

Mobilisation réussie pour les lycéens

Communiqué commun de l’UNL et de l’UNEF

Témoignages.re / 22 février 2011

L’UNL et l’UNEF, dans un communiqué commun se félicite de la mobilisation importante des lycéens contre la politique « d’austérité mise en place par le gouvernement contre l’éducation nationale » et en dénonciation des faits commis par la gendarmerie contre leur camarade.

« Nous nous félicitons de la mobilisation d’ampleur qui a eu lieu aujourd’hui dans la majorité des établissements du département.
Cette mobilisation de la jeunesse réunionnaise fait écho au profond malaise qui existe au sein de nos lycées et de nos campus universitaires.
La mobilisation des jeunes aux quatre coins de l’île vise d’une part à exprimer le désaccord des lycéens et des étudiants vis-à-vis de l’actuelle politique d’austérité mise en place par le gouvernement contre l’éducation nationale, et, d’autre part à dénoncer avec fermeté les diverses tentatives de répression à l’égard des camarades manifestants.
Nous appelons les lycéens à amplifier la mobilisation en s’organisant par le biais des instances démocratiques que constituent les assemblées générales.
Nous appelons également les jeunes à mener des actions fortes dans le respect des règles établies tout au long de cette semaine, et à faire du vendredi 25 février une grande journée de manifestation :
Pour le Sud, à 9h au lycée Roland Garros et pour le Nord, à 9h à la médiathèque de Saint-Denis.
Nous adressons aujourd’hui un message clair aux autorités compétentes ; les jeunes du département ne se laisseront pas intimider par les diverses tentatives de répression pratiquées par les forces de gendarmerie. Lycéens et étudiants sont décidés à ne plus subir la misère sociale mais à agir pour la défense de leur avenir.
En ce sens, nous menons depuis ce matin diverses actions visant à affirmer notre détermination.
Nous avons remis une motion au secrétaire général de la Sous-Préfecture de Saint-Pierre en fin de matinée.
En outre, nous faisons circuler une pétition qui exige l’arrêt des poursuites judiciaires à l’encontre de Hill Christophe, Djemeli Sami et Chaussalet Alexis, cette pétition a déjà été signée par plus d’un millier de personnes, dont des élus (maires, conseillers généraux, conseillers régionaux, conseillers municipaux et autres).
Par ailleurs, nous allons formuler une demande d’audience au Procureur de la République de Saint-Pierre qui est chargé de cette affaire.
A titre informatif, nous vous transmettons ci-dessous les chiffres recensant le nombre de manifestants aux divers endroits de l’île à 12h :

- Le Tampon (lycée Ambroise Vollard, lycée Roland Garros, lycée Pierre Lagourgue et lycée de Bois Joly Potier) : 500 lycéens.

- Saint Louis (lycée Victor Shoelcher, mobilisation professeurs et lycéens) : 50 lycéens.

- Les Avirons (lycée Saint Exupéry, mobilisation professeurs et lycéens) : 300 lycéens.

- Saint Leu (lycée Stella) : 180 lycéens.

- Saint Paul (lycée Évariste de Parny, lycée hôtelier de la Renaissance) : 150 lycéens.

- La Saline (lycée de Vue Belle) : 200 lycéens.

- Le Port (lycée Léon de Lepervanche) : 150 lycéens réunis en assemblée générale.

- Saint-Denis (cité scolaire du Butor) : 300 lycéens.

- Saint-Benoit (lycée Amiral Bouvet, lycée de Bras Fusil, lycée Patu de Rosemont) : 100 lycéens ».

Alexis Chaussalet, Responsable Fédéral de l’UNL Réunion
Stéphane Maillot, Vice-Président de l’UNEF Réunion.


Kanalreunion.com