Luttes sociales

Mutation des policiers : Collectif GPX Ultramarins indigné de la réforme au rabais

Lutte pour l’emploi

Témoignages.re / 17 mars 2015

Dans un communiqué, le collectif GPX Ultramarins et sa section GPX 974 s’indignent de la réforme au rabais qui se prépare pour les mutations des policiers, et constatent que les prises de parole du député réunionnais Patrick Lebreton semblent s’être calées sur le calendrier électoral : « à quoi devons-nous nous attendre pour les élections régionales de décembre 2015 ? »

JPEG - 86 ko
Idriss Ranga (au centre), porte-parole de GPX 974 lors d’une manifestation pour faire évoluer les règles de mutation des policiers réunionnais nommés en France, l’an dernier devant la préfecture.

Suite au courrier du 09 mars 2015 du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, adressé au député Patrick Lebreton, au sujet du projet de circulaire modifiant les règles de mutation dans la police nationale vers les Outre-Mer, le collectif GPX Ultramarins et sa section GPX 974 s’indignent de la réforme au rabais qui se prépare.

En effet, suite aux propositions du rapport Lebreton validées par le Président de la République lors de son discours à Saint Joseph le 21 août 2014, à savoir la prise en compte de l’ancienneté de la demande et une bonification de 1000 points pour les originaires d’Outre-Mer en tenant compte des centres des intérêts matériels et moraux (CIMM), le courrier du ministre de l’Intérieur annonce qu’il en sera autrement : bonification de 100 points pour toutes demandes renouvelées et une réflexion sera menée sur les CIMM. Ces points seront accordés à partir de la 2ème demande, à savoir en 2016 et non dès le 1er vœu. Sachant que 100 points équivaut à presqu’une année sur la région parisienne, pour constater l’effet de cette mesurette il faudra attendre des années.

Nous ne pouvons nous satisfaire de telles annonces qui nous laissent penser que l’objectif recherché est de faire traîner les choses et que le combat que nous menons depuis 5ans tombe aux oubliettes. Quid des CIMM ? Pourtant recommandé par le rapport du député Lebreton (« Proposition 15 : Consacrer les CIMM comme le pivot du droit de la fonction publique applicable aux Outre-Mer et aux ultramarins ») remis au Premier Ministre en Septembre 2013, le ministre de l’Intérieur nous annonce que la réflexion sur ce point sera menée par la Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique. Nous nous posons la question du réel intérêt que porte le gouvernement sur cette problématique ?

Dans d’autres administrations les choses sont bien plus claires et la prise en compte de la spécificité liée à l’éloignement avec la métropole est déjà tranchée aussi bien dans l’Education Nationale qu’au Trésor Public. Ces CIMM sont également reconnus pour l’obtention des congés bonifiés dans toutes les administrations. Pourquoi aucun projet d’harmonisation dans la fonction publique n’est aujourd’hui mis sur la table ?

Nous nous interrogeons également sur le positionnement des parlementaires ultramarins vis-à-vis de ce projet de circulaire et du calendrier indiqué par le ministre de l’Intérieur. De même les prises de parole du député réunionnais Patrick Lebreton semblent s’être calées sur le calendrier électoral : communication à la veille des élections professionnelles dans la fonction publique (en décembre dernier), cette fois-ci à quelques jours des élections départementales. A quoi devons-nous nous attendre pour les élections régionales de décembre 2015 ? Au-delà des considérations administratives et politiques, des familles ultramarines vivent comme une souffrance l’éloignement des leurs, ceux-là même qui ont accepté de quitter leur région d’origine pour se construire un avenir. Le chemin est encore long mais le collectif GPX Ultramarins ne lâchera rien.


Kanalreunion.com