Luttes sociales

Mutation des policiers réunionnais : l’AJFER demande le respect des engagements

Lettre ouverte à George Pau-Langevin

Témoignages.re / 22 janvier 2015

Dans une lettre ouverte, l’AJFER interpelle la ministre des Outre-mer sur les engagements non-tenus au sujet des mutations de policiers réunionnais affectés en France et voulant rentrer au pays.

JPEG - 86.4 ko

Madame la Ministre,
Vous serez en visite dans notre département en fin de semaine. Comme vous le savez, la question de la « régionalisation de l’emploi » et notamment du système de mutation des policiers ultramarins est au cœur des préoccupations des Réunionnais.
Le chef de l’État, en déplacement dans notre île en août dernier, avait fait de cette question l’un des points fort de sa visite. Lors de son intervention à Saint Joseph, le Président de la République, François Hollande, a confirmé une réforme du système de mutation afin que les policiers Réunionnais ne soient plus pénalisés.

Le Président de La République s’est engagé sur la réforme de deux critères dans le système de mutation : le retour à l’ancienneté de la demande pour les policiers et la mise en place des CIMM comme pivot du système.

En novembre dernier, le Député-Maire, Patrick Lebreton, en charge de ce dossier, a communiqué sur « une avancée majeure concernant la régionalisation de l’emploi ». Dans son communiqué, monsieur Lebreton confirmait avec satisfaction « que le critère de l’ancienneté de la demande donnera lieu à une bonification pour les demandes de mutation vers les Outre-mer dès le prochain mouvement des gardiens de la paix ».
Madame la ministre, à chaque visite ministérielle et lors de la venue du chef de l’Etat dans notre île, Nou Lé Kapab (AJFER) a rencontré les conseillers des différents ministères. Lors de ces rencontres, ces représentants de l’Etat ont confirmé que les négociations sur le changement de système de mutation des policiers débuteraient à l’issu des élections professionnelles du 4 décembre et, ce, avec l’ensemble des acteurs concernés.

Or, la semaine dernière, nous avons pris connaissance d’un projet de circulaire concernant la mutation des policiers dans lequel on ne retrouve ni le retour à l’ancienneté de la demande ni la prise en compte des CIMM.
Un tel projet, Madame la Ministre, est une véritable provocation faite aux acteurs mobilisés depuis des années sur le terrain, aux fonctionnaires de police ultramarins et aux Réunionnais. Notre principale revendication repose sur le retour de l’ancienneté de la demande avec effet rétroactif en lieu et place de la prise en compte de l’ancienneté administrative. Comme annoncé par le Président de la République, les CIMM doivent constituer le « socle commun » de tous les systèmes de mutation avec des critères définis et bonifiés pour que personne ne soit pénalisé.
Madame la Ministre, à la veille de votre venue à La Réunion, Nou Lé Kapab (AJFER) est inquiète d’un tel projet de circulaire et exige des précisions. Après le temps des promesses électorales, le temps de la mission Lebreton, le temps du rapport, le temps de la venue du Chef de l’Etat et de ses annonces, nous attendons toujours des mesures concrètes.

Madame la Ministre, l’heure n’est plus aux effets d’annonce. Des familles entières vivent dans la frustration et la souffrance. Il est temps de mettre un terme à cette situation et aux drames qui en découlent. Le calvaire n’a que trop duré.
Nous avons, et vous, Madame la Ministre, avez un devoir d’information face aux personnes concernées mais aussi leurs familles qui sont depuis des années dans l’attente du changement du système.
Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma très haute considération.

Gilles Leperlier
Président de Nou Lé Kapab (AJFER)



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour,

    A mon sens,il y a déjà unanimité sur ces questions de régionalisation de l’emploi à La Réunion et aussi concernant une modification des règles de mutation des gardiens de la paix désireux revenir au pays, qui sont actuellement pénalisés par un système administratif complètement régalien.Je suis d’accord avec le positionnement de l’AJFER car ce dossier a été arbitré favorablement par Le président de la République.Donc,l’administration du ministère de l’intérieur invalide arbitrairement les engagements de François Hollande,ce projet de circulaire est une insultes à la jeunesse réunionnaise,pour réussir il faut accepter de s’exiler et n’avoir aucune chance de revenir. Les fonctionnaires du Ministère de l’intérieur veulent maintenir La Réunion sous la tutelle d’une colonie française,faire de la place au soleil pour ses subrogés et accompagner une politique démographique qui vise une transmutation de la population réunionnaise.L’homme réunionnais,la société réunionnaise n’auront aucun moyen de matérialiser la reconstruction une identité économique et politique qui marquent son essence culturelle,sa destiné est de rester un comptoir de défiscalité dans l’océan indien pour La France.
    Conclusion,nos Députés et Sénateurs réunionnais vont devoir repartir dans le débat,et les autres dossiers importants(logement,chômage,aménagement,éducation ...) s’imposent en tant que continuité d’une fracture sociale et identitaire orchestrées .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com