Luttes sociales

« Non la discrimination »

Mobilisation des infirmières scolaires

Témoignages.re / 30 mars 2011

Environ 70 infirmières scolaires se sont rassemblées devant les grilles du rectorat hier après-midi, à l’appel de l’intersyndicale SNICS-FSU et SNIES-UNSA. Elles demandent la valorisation de leur statut en catégorie A, comme un récent règlement le prévoit pour les infirmières hospitalières dès 2012.

Alors que leurs collègues de la fonction publique hospitalière seront reclassées en catégorie A dans le courant de l’année 2012, les infirmières scolaires se sont vu refuser cet avancement et restent fonctionnaires de catégorie B, une situation qu’elles dénoncent en manifestant mardi 29 mars devant le rectorat et dans la France entière.
« Nous avons le même diplôme d’Etat que les infirmières hospitalières, en plus, nous avons passé un concours d’entrée dans l’Education Nationale. C’est une discrimination car nous avons le même niveau d’études », indique Odile Lauzin, représentante de l’intersyndicale.
Les infirmières redoutent également une désaffection pour la profession dans son ensemble. « Nous craignons que la profession ne s’éteigne. Quel serait l’intérêt pour les infirmières d’exercer en milieu scolaire si cela signifie rétrograder en terme de statut et de salaire ? », interroge Elie Pothin, infirmier scolaire à Cilaos. « Elles ne traitent pas seulement les bobos. Leur travail est important pour les enseignants. Elles détectent les cas de maltraitance, elles participent au travail de lutte contre l’échec scolaire », souligne encore Marie Hélène Dor, de la FSU.
L’académie de la Réunion compte 150 infirmières scolaires qui reçoivent les élèves dans les établissements. Elles mènent des actions de prévention contre les conduites addictives, le suicide ou encore l’IVG.


Kanalreunion.com