Luttes sociales

« Nous devons tous nous dire que nou lé kapab dans nout pays ! »

Gilles Leperlier

Témoignages.re / 7 décembre 2009

L’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion (AJFR) va aller à la rencontre des jeunes pour leur faire signer une lettre (voir en page 6) en soutien à leur projet, des acteurs socio- économiques de l’île afin d’enrichir notre projet. Et si le président de la République est de visite dans l’île, les jeunes souhaitent le rencontrer et lui remettre leur projet. Des explications données par Gilles Leperlier aux participants(es) en conclusion de cette première Rencontre des jeunes hier matin à Saint-Denis. Une intervention à lire ci-après.

« Mes Chers amis,
Je vous ai dit ce matin les raisons qui nous ont conduit à cette rencontre d’aujourd’hui, je vous l’ai dit de manière solennelle, la situation des jeunes réunionnaises et réunionnais est de plus en plus insupportable, même dans les familles les plus aisés la souffrance est palpable et quand on a plus de perspectives alors c’est l’auto destruction.

Vous avez entendu des interventions de jeunes de toute l’île, malgré nos difficultés du moment, vous avez entendu des jeunes dire leur foi en leur avenir et leur volonté d’agir pour leur épanouissement et le développement de la réunion, c’est un capital immense !

Nous ne devons pas les décevoir ! Personne n’a droit de les décevoir ! il faut les encourager et les accompagner dans leur prise de responsabilités.
Sur ce registre, nous ne remercierons jamais assez madame la présidente du Conseil général, Mme Nassimah Dindar et le président du Conseil régional, M. Paul Vergès d’avoir accepté notre invitation mais surtout d’avoir participé à notre rencontre sans occulter la réalité. Nous avons apprécié la franchise et la sincérité des propos, nous mesurons aussi le poids des responsabilités qui pèsent sur nos épaules car en nous disant, en nous faisant confiance dans notre volonté de prendre nos responsabilités, quelque part, nous sommes face à nous-même et face à l’avenir.
De notre côté, nous prenons acte des initiatives que vous nous proposez, nous avons compris qu’il est possible de mettre en place un partenariat pour le dialogue en faveur de la formation et de l’emploi.
L’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion va continuer son travail pour approfondir notre projet global, notre projet de la jeunesse réunionnaise. Nous devons tous nous dire que nou lé kapab dans nout pays ! 1.000 projets pour les jeunes réunionnais, OUI lé possible ! Et oui nou lé kapab !

Nous proposons 2 initiatives :
• La première, de faire signer massivement, la lettre ouverte de la jeunesse de soutien à notre projet. Nous allons appuyer cette campagne de conscientisation par 2 rencontres régionales qui pourront être considérées comme des bilans d’étape et nous nous organiserons pour faire entendre la voix de la jeunesse dans tous les rendez vous qui s’offrent à nous !

• La deuxième est d’aller à la rencontre de tous les acteurs socio-économiques de l’île afin d’enrichir notre projet. Et si jamais le président de la République se déplace à La Réunion, nous nous organiserons pour le rencontrer et lui remettre notre projet approuvé par toute la population réunionnaise. »


Kanalreunion.com