Luttes sociales

« Nous ne pouvons pas perdre ce combat »

La FSU

Témoignages.re / 22 septembre 2010

Dans un communiqué, le Conseil Délibératif Fédéral Départemental (CDFD) FSU, réuni le 11 septembre dernier, appelle l’ensemble des personnels de l’Éducation, du cadre d’État ou territorial, de la Formation, de la Culture, de l’Emploi et de la Recherche, à s’engager encore plus en avant dans les mobilisations pour sauver notre système de retraite.
Après l’immense succès de la journée du 7, le CDFD estime que rien n’est joué ni dans le sens de la destruction d’un pan fondamental des acquis des travailleurs, ni dans le sens d’un recul du gouvernement.
Les jours qui suivent seront décisifs à cet égard : la journée de grève et de manifestation du 23 doit être encore plus puissante que celle du 7.
« Si le plein emploi permet d’améliorer de manière significative la situation des retraites, d’autres pistes de financement doivent être envisagées : une progression même modeste du PIB (1,7% par an) mènera à un doublement de la richesse produite en 40 ans. Affecter une fraction de ce supplément au financement des régimes de retraite permet de résoudre le problème, de revenir sur les lois Balladur et Fillon et d’assurer une retraite à taux plein après 37,5 annuités à 60 ans », propose la FSU, « ceci est possible et nécessaire sous réserve que les sommes ainsi dégagées ne soient pas affectées à des fonds spéculatifs (fonds de pension) confiés aux banques et aux assurances privées ».
« La FSU s’est pleinement engagée dans les mobilisations du 24 juin et du 7 septembre. Elle entend prolonger ces mobilisations dans l’optique de gagner », conclut le communiqué.


Kanalreunion.com