Luttes sociales

Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition

Lutte contre la pauvreté

Témoignages.re / 19 juillet 2013

Le Premier ministre sénégalais, Abdoul Mbaye, a procédé ce mardi à Dakar au lancement officiel du processus d’élaboration du cadre de coopération de la Nouvelle Alliance pour la Sécurité alimentaire et de la nutrition (NASAN).

Le lancement de la Nouvelle Alliance pour la Sécurité alimentaire et de la nutrition à Dakar s’inscrit dans le cadre de la décision du Sénégal d’entamer le processus d’adhésion à la NASAN lors du Sommet de la faim le juin 2013 à Londres.

Dans son discours, le Premier ministre précise que le Sénégal, qui est un pays importateur de produits agro-alimentaires, a perdu sa sécurité alimentaire et nutritionnelle ces dernières années sur le plan national et au niveau des marchés internationaux.

« C’est l’échec le plus grave de notre projet de développement, c’est le défi le plus important de nos prochains actes », a-t-il ajouté.

Implication du Canada

L’objectif de ce lancement consiste à améliorer et à accroître les investissements privés dans le secteur agricole, ce qui relève l’un des engagements de la NASAN au G8 en 2012.

« En effet, l’essentiel des investissements est public et nous voulons attirer le secteur privé pour y investir davantage afin d’accroître les productivités, améliorer les revenus et réduire la pauvreté des ménages sénégalais », a souligné M. Abdoulaye Baldé, le ministre de l’Agriculture.

Pour une bonne mise en œuvre de la NASAN, le Sénégal est accompagné et appuyé par le Canada qui constitue le chef de file du G8 dans la mise en place de politiques et d’investissements qui accéléreront le développement de son agriculture, des politiques et des investissements qui soutiendront également une croissance économique induite par l’agriculture.

« Le Canada estime qu’il est essentiel pour le gouvernement du Sénégal de bâtir une vision commune autour de la NASAN au sein des ministères techniques impliqués. Le Canada estime également essentiel de voir le gouvernement du Sénégal exercer un leadership fort dans la mise en œuvre de ce processus », a précisé M. Perry Calderwood, l’Ambassadeur du Canada au Sénégal.

Décision du G8

En 2012, les États-Unis ont mis à profit leur statut de pays hôte et président du G8 pour proposer de renforcer l’engagement mondial en faveur de la sécurité alimentaire en créant la Nouvelle Alliance pour la Sécurité alimentaire et la nutrition.

Elle a pour objectifs d’accroître les investissements privés nationaux et étrangers responsables dans l’agriculture africaine, de mener au niveau requis l’innovation de nature à accroître la productivité agricole et à réduire les risques portés par des économies et des petits agriculteurs, notamment les femmes, dans la transformation de l’agriculture et de la création d’économies prospères.

Au Sommet du G8 tenu sous l’égide du Président Obama à Camp David, des chefs d’États africains, des dirigeants d’entreprises et des membres du G8 se sont engagés à travailler ensemble dans le cadre de la Nouvelle Alliance et en collaboration avec l’Union africaine et l’initiative Grow Africa pour faire sortir 50 millions de personnes de la pauvreté en Afrique subsaharienne d’ici à 2022. 

Durant sa première année d’existence, la Nouvelle Alliance s’est également élargie avec l’adhésion de nouveaux membres. 

Les dirigeants du G8 ont accueilli le Bénin, le Malawi et le Nigeria qui sont venus rejoindre les membres existants de la Nouvelle Alliance : le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie, le Ghana, le Mozambique et la Tanzanie et bientôt le Sénégal.


Kanalreunion.com