Luttes sociales

Nouvelle hausse en Europe

Chômage

Céline Tabou / 4 mai 2012

Selon des données publiées lundi 2 avril 2012 par Eurostat, le chômage a touché en mars 10,9% de la population active dans les pays de l’Union monétaire, soit plus de 17 millions de personnes.

L’office statistique de l’Union européenne, Eurostat, a annoncé que le chômage s’inscrit en mars à un niveau record dans la zone euro et devrait atteindre 11%, seuil encore jamais atteint, d’ici quelques semaines. Eurostat met en avant le besoin de définir urgemment une stratégie pour faire redémarrer l’économie et créer des emplois en Europe.

Record de chômage

Ce niveau égale celui établi en avril 1997, mais il n’avait jamais été atteint depuis la création de la zone euro, a indiqué Eurostat. Dans la zone euro, le taux de chômage s’est élevé à 10,9% en mars 2012, comparé à 10,8% en février. Il était de 9,9% en mars 2011. Dans les 27 pays de l’Union européenne, le taux de chômage s’est établi à 10,2% en mars 2012, et est stable par rapport à février. Il était de 9,4% en mars 2011, a indiqué le communiqué de presse de l’institution. Selon les estimations d’Eurostat, 24,772 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage en mars 2012 dans l’UE-27, dont 17,365 millions dans la zone euro. Par rapport à février 2012, le nombre de chômeurs a augmenté de 193.000 dans l’UE-27 et de 169.000 dans la zone euro.

Il s’agit du onzième mois consécutif au cours duquel le chômage a atteint ou dépassé le seuil de 10% dans la zone euro, selon les analyses, le taux de chômage ne devrait pas diminuer. « Compte tenu des enquêtes sur les intentions d’embauche, tout semble indiquer que le chômage va continuer de grimper dans les mois prochains et il ne devrait pas tarder à dépasser les 11% », a estimé Martin Van Vliet, économiste pour la banque ING. Ce dernier n’exclut pas la possibilité d’un taux de chômage de 11,5% dans la zone euro cette année. En un an, 1,73 million de personnes se sont retrouvées au chômage dans la zone euro.

« Créer un marché du travail plus dynamique »

Sur un an, le taux de chômage a baissé dans 8 États membres et a augmenté dans les 19 autres. Les baisses les plus importantes ont été observées en Lituanie (de 17,5% à 14,3% entre les quatrièmes trimestres 2010 et 2011), en Lettonie (de 17,1% à 14,6% entre les quatrièmes trimestres 2010 et 2011) et en Estonie (de 13,9% à 11,7% entre les quatrièmes trimestres 2010 et 2011). Les plus fortes hausses ont été enregistrées en Grèce (de 14,7% à 21,7% entre janvier 2011 et janvier 2012), en Espagne (de 20,8% à 24,1%) et à Chypre (de 6,9% à 10,0%). Tandis que les taux les plus bas ont été observés par Eurostat en Allemagne (7,9%), en Autriche (8,6%) et aux Pays-Bas (9,3%), et les plus élevés en Grèce (51,2% en janvier 2012) et en Espagne (51,1%).
« Ces nouveaux chiffres soulignent la gravité du problème et confirment l’urgence qu’il y a à créer un marché du travail plus dynamique », a réagi une porte-parole de la Commission européenne lors d’un point presse. « Nous avons besoin de réformes sur le marché du travail dans les États membres », a-t-elle ajouté. Cette dernière a rappelé que la Commission devait rendre le 30 mai son rapport sur les réformes structurelles proposées par chaque État membre. Les analystes expliquent que les gouvernements européens devront mettre en place des solutions rapides afin d’enrayer la flambée du chômage. Cependant, après deux Sommets consacrés à la croissance et à l’emploi depuis le début d’année, aucune mesure concrète n’a été proposée.

Céline Tabou


Kanalreunion.com