Luttes sociales

Nouvelle hausse scandaleuse du prix des carburants

Information de dernière minute confirmant notre thèse

Manuel Marchal / 28 septembre 2011

À partir du 1er octobre, les Réunionnais seront encore mis à contribution pour maintenir le niveau scandaleux des marges de compagnies pétrolières. Dès samedi, le prix de la bouteille de gaz augmentera de 10 centimes ! Une fois de plus, c’est le consommateur réunionnais qui est utilisé comme variable d’ajustement pour préserver les bénéfices des pétroliers.

Hier dans un communiqué, la Préfecture annonce les nouveaux tarifs des produits pétroliers qui s’appliqueront à partir de samedi 1er octobre.
Tout va augmenter. 4 centimes de plus pour un litre de sans-plomb, 2 centimes de plus pour un litre de gazole, et 10 centimes de plus pour une bouteille de gaz.
Selon la Préfecture, c’est une diminution de l’appréciation de l’euro par rapport au dollar de 2,95% qui est la principale explication de la hausse.
Mais il est important de noter que la raison essentielle, c’est la préservation des marges des compagnies pétrolières. En effet, pourquoi le consommateur doit-il payer pour un phénomène dont il n’est en rien responsable ? En quoi le Réunionnais est-il à l’origine de la variation du taux de change entre l’euro et le dollar ?
Ce qui est par contre certain, c’est que les considérables bénéfices accumulés par les compagnies pétrolières leur permettent largement de contenir les effets de ces variations. Elles ont suffisamment de moyens pour être capables d’anticiper ce type de phénomène, afin de conserver le niveau de leurs marges quoiqu’il arrive.
Mais à La Réunion, c’est la solution de facilité qui est préférée : faire payer le consommateur. C’est ce dernier qui prend le choc, car lui ne peut pas obtenir automatiquement sur simple demande une augmentation de ses revenus pour compenser cette hausse des prix.
Le travailleur doit lutter, descendre dans la rue et se mobiliser pour espérer préserver un bonus mensuel de 50 euros. Les compagnies pétrolières n’ont qu’à demander, elles obtiennent. Dans un contexte de crise, la persistance de cette injustice ne peut que raviver les tensions sociales.

M.M.


Kanalreunion.com