Luttes sociales

Pas de produits COSPAR au Jumbo Score de Sainte-Marie

Alliance des Réunionnais contre la Pauvreté

Témoignages.re / 25 août 2010

L’Alliance des Réunionnais contre la Pauvreté (ARCP) s’est rendue au Jumbo Score de Sainte-Marie hier matin. Elle dénonce le non-respect de l’accord COSPAR signé il y a un an et demi. Cet accord prévoyait notamment la baisse des prix sur 254 produits de la grande distribution.

Nouvelle action de l’Alliance des Réunionnais contre la Pauvreté (ARCP), hier matin, au Jumbo Score de Sainte-Marie. À quelques jours de l’assemblée populaire organisée à Saint-André, les membres de l’ARCP ont voulu obtenir une réponse simple à une question qui les taraude : pourquoi le protocole d’accord sur les prix signé entre la grande distribution, le COSPAR (Collectif d’organisations syndicales, politiques et associatives de La Réunion), et l’État le 31 mars 2009 n’est-il pas appliqué ? Un accord qui avait d’ailleurs été publié en pleine page dans la presse.
« Aucun des 13 points de ce protocole n’est respecté », soutient Jean-Hugues Ratenon, président de l’ARCP. Aucune trace des produits COSPAR étiquetés dans les rayons, ni d’affichage de la liste des produits dans le supermarché. Des engagements pourtant pris lors de la signature du protocole, qui prévoyait dès le 8 avril 2009 la baisse des prix de 5 à 20% sur 254 produits alimentaires, de toilette et d’hygiène. La mesure n’avait rien de superflu quand on sait que les produits alimentaires sont en moyenne 36% plus chers à La Réunion par rapport à la métropole, d’après l’Insee. Le président de la République Nicolas Sarkozy avait même promis lors du Conseil Interministériel de l’Outre-mer qu’il créerait les conditions pour le respect des protocoles d’accord.
L’ARCP a choisi de se rendre au Jumbo Score de Sainte-Marie, l’un des magasins qui ne joue pas du tout le jeu selon Jean-Hugues Ratenon. Sans doute surpris par cette action de l’ARCP, l’accueil est courtois mais froid. Le directeur de l’enseigne, Jean-Raymond Semaesse, et un responsable du magasin, Gérard Malet vont tenter de fournir des explications au non-respect du protocole : la faute au « cours du dollar », aux coûts élevés des matières premières à cause de la sécheresse, la faute à la mondialisation et… à « une concurrence extrêmement forte » à La Réunion, dixit le directeur de l’enseigne Jumbo Score.

« Nous ne sommes pas les bons interlocuteurs »

« Est-ce que c’est le dollar qui pousse à enlever les signalétiques COSPAR ? », réplique avec ironie Jean-Hugues Ratenon. « Nous avons nos propres balises internes », rétorque Jean-Raymond Semaesse, avant de préciser que la couleur des balises a changé. Le directeur de Jumbo Score a refusé d’accompagner l’ARCP et les médias à l’intérieur du magasin pour vérifier. « Ce n’est pas nous qui faisons les prix de revient des marchandises, nous sommes revendeurs. On est le dernier maillon de la chaîne », explique Gérard Malet. Et Jean-Raymond Semaesse de conclure : « nous ne sommes pas les bons interlocuteurs ». L’ARCP n’a pas été convaincu par cet entretien. « Vous ne respectez pas votre signature, vous ne respectez pas tous les Réunionnais qui étaient dans la rue pendant les événements COSPAR, c’est ça la réalité », a lancé Jean-Hugues Ratenon.
Pour l’ARCP, cette rencontre ne fait que confirmer l’absence de volonté d’appliquer l’accord COSPAR. « Ils sont pris en flagrant délit de non-respect de leur signature. La balle est dans le camp du préfet, sinon cela voudrait dire que l’État est complice du manquement à un protocole d’accord », affirme Jean-Hugues Ratenon, qui s’interroge aussi sur le silence de l’Observatoire des Prix et des Revenus. L’ARCP demande à la préfecture de saisir la Haute Autorité de la concurrence. Elle n’exclut pas d’autres opérations de communication devant les enseignes. Mais pour l’heure, elle appelle la population à participer au rassemblement ce dimanche 29 août place de la mairie à Saint-André pour dire "stop à l’apartheid social" et à signer la pétition contre la pauvreté. L’ARCP attend 1500 personnes et 15.000 signatures.

Edith Poulbassia

La liste des 254 produits à contrôler
http://www.temoignages.re/produits-moins-chers.html


Kanalreunion.com