Luttes sociales

PCR : « La loi El Khomri adoptée avec le 49-3 est une aggravation des conditions des travailleurs et de la jeunesse de La Réunion »

Le Parti communiste réunionnais appelle à amplifier la mobilisation

Parti Communiste Réunionnais / 13 mai 2016

Le Parti communiste réunionnais appelle à amplifier la mobilisation contre le projet de loi El Khomri. Il s’élève contre l’utilisation de l’article 49-3, « refus de l’indispensable débat qui constitue un recul de la démocratie » et rappelle les conséquences dramatiques de l’application de la loi El-Khomri à La Réunion.

JPEG - 222.4 ko
Une partie de la délégation du PCR à la manifestation du 1er mai avec Maurice Gironcel, secrétaire général.

Réunionnaises, Réunionnais, l’heure est grave. Le gouvernement a choisi d’utiliser l’article 49-3 pour forcer l’adoption en première lecture du projet de loi El Khomri. Cette loi sera donc votée et s’appliquera. Aussi, les acquis de 70 ans de luttes pour l’égalité sociale sont attaqués. Depuis des semaines, le Parti communiste réunionnais soutient la juste mobilisation de l’Intersyndicale pour le retrait de ce projet de loi. En France, un large front s’est constitué pour demander l’application d’une autre politique. Le gouvernement a décidé d’interdire le débat. Le PCR s’élève contre le refus de l’indispensable débat qui constitue un recul de la démocratie.

Depuis plusieurs semaines, c’est la mobilisation des travailleurs avec les jeunes en France car grandes sont les inquiétudes si jamais cette loi s’appliquait. À La Réunion, les conséquences seront encore plus graves. En effet, permettre à une entreprise de licencier pour un seul trimestre de difficulté économique ouvre la porte à une vague de licenciements abusifs qui seront alors couverts par la loi.

À La Réunion, des députés ont tenté de composer avec ce texte, en mettant en avant le dépôt d’amendement pour étendre les conventions collectives nationales dans notre île. Le PCR dénonce une diversion. Le projet de loi El Khomri réduit à néant la garantie des conventions collectives, car il permet la conclusion d’accords d’entreprise qui primeront sur les conventions collectives et le Code du travail dans des domaines aussi essentiels que le temps de travail ou la rémunération. La seule solution pour sauver les acquis de 70 ans de bataille pour l’égalité sociale, c’est le retrait pur et simple de ce texte.

Fidèle à son engagement dès le départ aux côtés des syndicats, le Parti communiste réunionnais appelle à amplifier l’appel à la mobilisation lancé par les représentants des jeunes et des travailleurs le 17 mai prochain. Face à la méthode décidée par le gouvernement qui choisit de passer au-dessus de la représentation parlementaire élue, la mobilisation est le seul moyen de préserver les intérêts du monde du travail avec sa jeunesse. C’est pourquoi le PCR appelle ses militants à participer aux actions de l’Intersyndicale.

Le Port, le 12 mai 2015

Pour le PCR, les co-secrétaires généraux
Yvan Dejean, Maurice Gironcel et Ary Yée Chong Tchi Kan



Un message, un commentaire ?



Messages






  • C’est bien gentil de donner ces informations qui concernent les jeunes, les séniors aussi mais qu’ils étaient si peu nombreux ! Que ce soit les lycéens de Bac Pro, de BTS, d’IUT, soit, les prochains à aller bosser avant les autres qui peuvent, ont la chance de poursuivre au delà avec des études supérieures longues.
    On pouvait les compter sur les 2 mains à la Préfecture, ceux, celles qui se sentaient concerné(e)s le 1° Mai et pour le rassemblement qui lui aussi tombait le WE, un samedi matin d’Avril.

    Ils, elles ne pourront pas dire :

    - on ne savait pas.
    - il y a les examens et concours.
    - ce n’est pas pour nous.
    - il pleut.
    - ça ne servira à rien, place à l’individualisme comme sur les routes, chacun sa merde.

    A quand une prise de concscience ? Ce qui se passe est une reculade, pour soit disant plus de souplesse, d’harmonie, de dynamisme, de réactivité dans ce monde interconnecté où tout va de plus en plus vite. Tellement que les décideurs, politiques et même les traiders n’ont plus le temps pour s’informer, connaître et réagir pour l’intéreêt de tous ou plutôt hélas de plus en plus, pour le leur, perso.

    Ah Quelle époque formidable que l’on vit. A Cannes, c’est sur, ceux qui marchent sur le tapis rouge sont sur une autre planète ! Mais qui se soucie de nous ? Pas eux, c’est sur.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com