Luttes sociales

« Permettre aux Réunionnais de mieux connaître le handicap et favoriser un mieux vivre ensemble »

Le handicap au cœur de la politique du Conseil général

Témoignages.re / 9 février 2013

La Réunion compte aujourd’hui près de 40.000 personnes en situation de handicap soit environ 4,5% de la population.
Le Conseil général a placé les personnes porteuses de handicap au cœur de ses priorités, et au-delà de ses obligations légales, il déploie une politique volontariste et développe des solutions innovantes pour faciliter la vie quotidienne de ce public et de leur famille.

JPEG - 36.3 ko

La politique départementale s’appuie sur trois piliers :

- Une volonté politique forte d’accompagner les personnes en situation de handicap au quotidien à domicile ou en institutions spécialisées ;

- Un schéma : le Schéma Départemental d’Organisation Sociale et Médico-sociale (SDOSMS) ;

- Un outil : la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

Et s’articule sur trois axes aussi importants :

- Le maintien à domicile des personnes porteuses de handicap ;

- L’accroissement ainsi que la diversification de l’offre de places en structures spécialisées ;


- Le soutien aux activités de la vie quotidienne.

La loi de 2005 a réaffirmé le droit des personnes en situation de handicap à accéder à toutes activités qu’elles souhaitent, dans le souci d’une intégration réussie dans la société.

Dans ce cadre, le Conseil général porte ses efforts autant sur les allocations obligatoires que sur des dispositifs d’aides volontaristes qui favorisent cette inclusion.

De même, il fait des efforts considérables pour offrir aux personnes porteuses de handicap la possibilité de recourir en fonction de leurs besoins, à des institutions spécialisées et/ou à des services d’accompagnement au travers de l’élaboration et de la mise en œuvre du Schéma Départemental d’Organisation Sociale et Médico-sociale (SDOSMS).

Près de 150 millions d’euros investis en faveur du handicap

Un engagement fort de la Collectivité qui revêt différentes formes :

Un effort financier

Près de 150 millions d’euros sont attribués au secteur du handicap, dont :


- 33 millions dévolus au maintien à domicile,


- 3 millions à l’hébergement en famille d’accueil,

- 37 millions à l’hébergement en établissement spécialisé,

- 6 millions sur 5 ans pour l’accessibilité des transports.

Un effort de structuration

- 83% des structures d’hébergement et de service programmées pour adultes sont installées, autorisées ou en cours d’autorisation,

- La crèche départementale “Les Petits princes” propose une dizaine de places à des enfants handicapés avec du personnel spécialisé,

- Le GIP-SAP participe à la structuration du secteur.

Un effort d’innovation

- La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) sera versée sous forme de Chèque Emploi Service Universel (CESU) en 2013,

- 3.583 cartes Hand’pass ont été distribuées pour faciliter l’accès aux transports en commun,

- Le Pass Transport et le Pass Loisir connaissent un succès grandissant d’année en année, avec en 2013, une attribution pour 3 ans,

- L’aménagement des espaces naturels et forestiers reste une action essentielle de la politique de la Collectivité,

- Le Chèque Marmaille, revalorisé pour les enfants porteurs de handicap,

- 1 portail Internet moderne et adapté pour les usagers : www.mdph.re

Le Conseil général réaffirme son engagement auprès des personnes handicapées

Accompagnement et prévention

Favoriser le maintien à domicile (33 millions d’euros)

- Attribution de prestations d’aide sociale : aide ménagère, l’Allocation Compensatrice Tierce Personne (ACTP), la Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

- Logement : résorber le logement insalubre, soutenir la production de logements sociaux, favoriser le maintien et l’accès au logement

- Autres : soutien aux aidants familiaux (dispositif Répit-Repos).

Offre en familles d’accueil (3 millions d’euros)

- Augmenter la capacité d’accueil : 1.000 places en 2014 (soit 150 places supplémentaires)

- Professionnalisation de l’accueillant familial

Offre de places en établissements spécialisés (37 millions d’euros)

- Ouverture des structures autorisées. Au 4/02/13, 1234 places ouvertes. 204 autres ouvriront prochainement.

- Diversification de l’accueil dans les services d’accompagnement

Prévention en faveur de l’enfance (1,5 million d’euros)

- En prévention primaire : information des familles, points de consultation...

- En prévention secondaire : dépistage à la naissance, information à la maternité, aide à la parentalité, dépistage des déficiences

- En prévention tertiaire : prise en charge des enfants dépistés, 10 places réservées sur 60 à la crèche départementale “Les Petits princes”

Outils et la coordination des acteurs du secteur (3,5 millions d’euros)

- Développement des services à la personne (GIP-SAP) : coordonner/mobiliser les acteurs, évaluer/développer la qualité des services...

- Promotion des actions et accompagnement des acteurs associatifs : subventions aux associations, Journée Départementale des Personnes Handicapées

- Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

- Guichets intégrés de l’information : portail Internet inter- institutionnel, Maison Départementale des Personnes Handicapées et Conseil général moderne et adapté pour les usagers

Accès à la culture, au sport, aux loisirs (2 millions d’euros )

- Accueil spécifique des personnes handicapées, gratuité des visites dans les trois musées labellisés Musées de France...

- Pass Loisirs et Pass Transports attribués pour 3 ans.

• Favoriser la mobilité des personnes handicapées (hors espaces naturels)

Patrimoine bâti départemental (57 millions d’euros)

- Schéma Directeur Immobilier de l’Accessibilité Handicapé.

Espaces naturels

- Aménagement de 10 sites à ce jour.

Accessibilité des transports (13 millions d’euros)

- Schéma Directeur d’Accessibilité des Transports départementaux

- Dispositifs d’aide à la mobilité : carte Hand’Pass, Service PMR, Pass Transport

- Transport scolaire des élèves et des étudiants handicapés

- Financement des transports quotidiens des usagers des Foyers d’Accueil Occupationnels (FAO).

Emploi en faveur des agents départementaux bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE) avec le FIPHFP*

- Sensibilisation et information sur le Handicap au travail

- Maintien dans l’emploi BOE (Bénéficiaire de l’Obligation d’Emploi)

- Recrutement de 25 travailleurs handicapés par an (sur trois ans)

- Recours à la sous-traitance avec le secteur de travail adapté aux personnes porteuses de handicap (ESAT - Etablissement de Services d’Aides par le Travail), modalités de partenariat en cours.

* Prise d’effet de la convention avec le FIPHFP le 1er janvier 2013. Le coût du recrutement des personnes porteuses de handicap sera fonction de la catégorie d’emploi et de la date de recrutement.


Kanalreunion.com