Luttes sociales

Plus de 8,4 millions d’euros de prêts d’honneur accordés en 2010 par “Initiatives Outre-mer”

Création et reprise d’entreprises

Témoignages.re / 3 juin 2011

En 2010, les 8 plateformes “France Initiative”, intervenant dans les territoires ultramarins, ont financé 702 projets de création ou de reprise d’entreprises qui ont créé ou maintenu 1.360 emplois grâce aux prêts d’honneur à taux zéro.

Numéro 1 du microcrédit professionnel en France, “France Initiative” est le premier réseau associatif de financement et d’appui pour les créateurs et repreneurs d’entreprises. Sur ses 244 plateformes, 8 se situent en Outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Réunion, Martinique, Nouvelle-Calédonie et Saint-Martin). Ces associations sont réunies au sein d’“Initiatives Outre-mer”, qui est la coordination interrégionale de ces plateformes, présidée depuis peu par Danièle Le Normand, également présidente de Réunion Entreprendre.
En 2010, les 8 plateformes “France Initiative” Outre-mer ont financé 702 projets de création ou de reprise d’entreprises (568 en 2009, soit une hausse de 27%) qui ont créé ou maintenu 1.360 emplois. En 3 ans, ce sont plus de 1.660 entreprises et près de 3.100 emplois que ces plateformes ont contribué à créer ou à maintenir.
Dans le cas particulier de La Réunion, sur ces trois dernières années, il y a eu 420 entreprises aidées et plus de 700 emplois sauvegardés ou créés grâce à Réunion Entreprendre.
L’année dernière, au plan national, “France Initiative” a permis la création ou la reprise de 16.960 entreprises. L’action du réseau associatif a ainsi permis en une année l’injection dans les nouvelles entreprises de plus de 1,131 milliards d’euros, qui ont bénéficié aux économies locales. L’action des plateformes a permis, toujours en 2010, la création ou le maintien de 37.134 emplois.

« Nous faisons la preuve de notre utilité pour le développement économique et pour l’emploi »

Les plateformes ultramarines, qui interviennent en liaison étroite avec les collectivités territoriales et les acteurs économiques locaux, ont accordé en 2010 plus de 8,4 millions d’euros de prêts d’honneur à taux zéro : 4,7 millions d’euros au titre des fonds de prêts des plateformes ; plus de 800.000 euros au titre du dispositif Nacre, porté par l’État et la Caisse des Dépôts et destiné aux chômeurs-créateurs.
Enfin, plus de 2,8 millions d’euros ont été accordés par les plateformes au titre du plan CO.RAIL, lancé par l’État à la fin de la crise économique et sociale qui a frappé certains de ces territoires en 2008 et 2010.
Ce prêt CO.RAIL, qui reprend les modalités du prêt d’honneur à taux zéro de “France Initiative”, a permis de soutenir des entreprises connaissant une difficulté ponctuelle de trésorerie en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et à La Réunion.
Le prêt moyen des 8 plateformes ultra-marines s’élève à 11.670 euros, supérieur à la moyenne nationale de l’ensemble des plateformes “France Initiative”, de 8.000 euros.
Ce prêt d’honneur, attribué par des comités d’agrément, facilite l’accès du créateur à un financement bancaire complémentaire, les banques s’appuyant sur l’expertise des plateformes et sur leur travail approfondi mené en amont. L’action des 8 plateformes “France Initiative” à l’Outre-mer a permis de mobiliser plus de 16,6 millions d’euros au bénéfice de l’économie de ces territoires.
« Dans un contexte de fragilité du tissu économique des territoires ultra-marins, nous faisons la preuve de notre utilité pour le développement économique et pour l’emploi », précise Danièle Le Normand.
Pour mener à bien leur mission de coordination et d’appui aux 8 plateformes concernées, “France Initiative” et “Initiatives Outre-mer” bénéficient du soutien du Ministère de l’Outre-mer et de la Caisse des Dépôts depuis 2009. Ce soutien a été renforcé en 2010 dans le programme Optim’OM d’un montant total de 750.000 euros, abondé notamment par le Fonds européen de développement régional.



Kanalreunion.com