Luttes sociales

« Pôle Emploi : 3ème suicide d’un cadre supérieur en 7 mois »

CFE-CGC

Témoignages.re / 13 septembre 2013

Dans un communiqué publié jeudi 12 septembre, le syndicat CGC-CFE des Métiers de l’emploi déplore « la disparition tragique de l’ancien Directeur Territorial du Rhône » :

Après le drame du Languedoc-Roussillon en mars et celui de l’Île-de-France en juillet, nous venons d’apprendre, ce lundi 9 septembre, la disparition tragique de l’ancien Directeur Territorial du Rhône. Nous sommes profondément peinés par ces décès.

Ces disparitions dramatiques de trois cadres supérieurs en 7 mois seulement, nous touchent fortement car de tels gestes sont, sans nul doute, le reflet d’une souffrance humaine terrible ; ils sont aussi les révélateurs d’un réel malaise social. À chaque fois, ces gestes nécessitent une très grande prudence dans l’analyse mais leur répétition nous oblige à réagir fortement. Comment des professionnels très investis peuvent-ils en arriver à de telles extrémités ?

La CFE-CGC Métiers de l’Emploi a toujours et systématiquement refusé les conclusions hâtives et les amalgames simplistes. Mais cette série de drames doit conduire à interpeller sévèrement et profondément notre institution dans toutes ses composantes : culture d’entreprise, management...

Pôle Emploi n’est pas différent des autres établissements et la souffrance au travail y existe aussi. Le nier serait irresponsable et dangereux !

Depuis la fusion, notre établissement n’a pas connu une journée sans son lot de réorganisations trop souvent réalisées en oubliant la dimension humaine. L’encadrement est véritablement entre le marteau et l’enclume en devant gérer simultanément la mise en œuvre de changements toujours plus urgents et les difficultés vécues quotidiennement par les agents placés sous leur responsabilité.

Depuis de nombreux mois, la CFE-CGC Métiers de l’Emploi alerte la direction sur les dangers causés par l’organisation du travail à Pôle Emploi : perte de sens et d’identité au travail, injonctions contradictoires, isolement professionnel...

Aujourd’hui, la CFE-CGC Métiers de l’Emploi exige de la direction qu’elle prenne en compte la souffrance des agents et notamment celle des cadres. Il est grand temps de se mettre autour de la table pour, au-delà des baromètres sociaux, analyser finement la situation, mieux comprendre le mal-être et les difficultés afin de prendre enfin des décisions pour éviter de nouveaux drames.


Kanalreunion.com