Luttes sociales

« Pôle Emploi n’est pas Pôle Chômeurs »

L’AJFER reçue au Pôle Emploi

Témoignages.re / 26 juillet 2012

Hier matin, une dizaine de membres de l’AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion) s’est donnée rendez-vous au siège du Pôle Emploi de La Réunion pour une rencontre avec le directeur régional de Pôle Emploi Réunion-Mayotte, M. Minatchy.

Un an après leur dernière rencontre, la délégation de l’AJFER a été reçue par le directeur du Pôle Emploi et son directeur de cabinet. La rencontre a commencé par un état des lieux de la situation de l’emploi à La Réunion. Sans surprise et depuis 2007, le chômage continue d’augmenter et touche en priorité les jeunes et les femmes.
Selon Gilles Leperlier, le président de l’AJFER, « Notre île est la région d’Europe la plus touchée par le chômage des jeunes, avec 58,5% des jeunes au chômage. Sur la dernière année, la part des jeunes demandeurs d’emploi de longue durée a progressé de 14 points, passant de 50% à plus de 64%. Ce qui montre bien qu’au-delà d’être les plus touchés par le chômage, les jeunes se maintiennent dans cette situation et voient leur avenir s’assombrir au fil des années ».

Les jeunes demandeurs d’emploi de longue durée ont augmenté de 14% en un an

Face à l’aggravation de la situation, le 2 juillet dernier, le ministre du Travail, Michel Sapin, a annoncé que 2.000 nouveaux postes en CDI seraient créés pour Pôle Emploi. Il a annoncé également un nouveau plan stratégique du service public visant à diminuer le nombre de personnes suivies pour chaque conseiller, l’objectif étant d’arriver à 70 demandeurs d’emploi par agent.

105 CDI supplémentaires pour Pôle Emploi Réunion-Mayotte

Dans notre île, un conseiller accompagne en moyenne 120 personnes. Sur les 2.000 postes supplémentaires, le Pôle Emploi Réunion-Mayotte a obtenu 105 postes supplémentaires. L’AJFER précise que « ces 105 CDI supplémentaires seront en priorité proposés aux agents en CDD, mais ces CDD seront de toute façon remplacés. Ce seront donc bien 105 postes supplémentaires pour améliorer le fonctionnement de Pôle Emploi ».

55% des offres d’emploi ne passent pas par Pôle Emploi à La Réunion

Pour l’AJFER, certes, ces postes supplémentaires sont indispensables au bon fonctionnement de Pôle Emploi, mais le problème est ailleurs : « Aujourd’hui, plus de 55% des offres d’emploi à La Réunion ne passent pas par Pôle Emploi et passent par d’autres canaux (bouche à oreilles, boites de recrutement…) ».

« Le Pôle Emploi n’est pas Pôle Chômeurs »

Une situation « inacceptable », selon le président de l’AJFER, qui précise : « Avant 2008, une loi obligeait les entreprises à déposer leur offre d’embauche au Pôle Emploi. Cette loi a été abrogée, il faut donc y revenir pour que toutes les offres d’emploi passent par le service public, Pôle Emploi, afin de garantir l’égalité des chances face à l’offre d’emploi et la transparence. Le Pôle Emploi n’est pas Pôle Chômeurs ! ».
Par cette mesure, l’AJFER entend également régler en partie la problématique de la priorité à l’embauche des Réunionnaises et des Réunionnais, car toutes les offres d’emploi de La Réunion seront accessibles aux demandeurs d’emploi de La Réunion.

Après cette rencontre qui a duré plus d’une heure, l’AJFER souhaite interpeller les parlementaires de La Réunion afin qu’un projet de loi soit proposé dans ce sens et sur la base de l’ancienne loi existante afin qu’en urgence, toutes les offres d’emploi passent par le Pôle Emploi et que Pôle Emploi devienne un acteur incontournable. « On pourra toujours créer des milliers d’emplois supplémentaires ou réorganiser le Pôle Emploi dans tous les sens, on n’améliorera pas la situation si toutes les offres d’emploi ne passent pas par Pôle Emploi », conclut Gilles Leperlier.

Correspondant 

Priorité à l’embauche des Réunionnais

Il y a un an, l’AJFER et d’autres organisations menaient la mobilisation et ont interpellé Pôle Emploi pour dénoncer l’embauche de travailleurs étrangers sur la nouvelle centrale EDF du Port. A cette époque, sur les 1.200 premiers emplois nécessaires à la construction, seulement 350 étaient passés par Pôle Emploi. Hier matin, l’AJFER a également fait le point sur cette situation. « Bonne nouvelle sur ce sujet, car grâce à la mobilisation, toutes les offres d’emploi concernant ce chantier sont passées par Pôle Emploi, des formations ont été mises en place, et ce sont les personnes de La Réunion qui ont pu occuper ces postes. Concernant le démontage de l’ancienne centrale EDF, des personnes sont d’ores et déjà en formation pour qu’aucun poste n’échappe, là aussi, aux personnes de La Réunion », a indiqué Gilles Leperlier.


Kanalreunion.com