Témoignages

NoutZournal On Ze Ouèbe

Accueil > Social > Luttes sociales > Pour l’ARCP, les prix à la pompe sont abusifs

Pour l’ARCP, les prix à la pompe sont abusifs

jeudi 3 février 2011, par Cinthia FONTAINE, Edith Poulbassia

Rien ne justifie la dernière augmentation des prix des carburants, selon l’ARCP. Hier, elle a tenté d’interpeler le préfet à ce sujet. En vain.

Le super sans-plomb à 1,53 euro le litre, le gasoil à 1,17 euro. Plus 5 centimes et 4 centimes à la pompe depuis mardi. Une nouvelle qui n’a pas plu à l’ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté). Elle a demandé à rencontrer le préfet ou un représentant de l’Observatoire des prix et des revenus (OPR) hier après-midi afin d’obtenir des réponses à un certain nombre de questions : Quels sont les prix pratiqués à Singapour et le coût des achats ? Le coût de stockage et de transport ? Quelles sont les marges des importateurs, des grossistes, des détaillants ? Quelles sont les taxes locales et nationales ? Pourquoi le boycott de l’OPR et quelles sont les modalités de prises de décisions ? L’ARCP estime que « celui qui paye a le droit de savoir ». Mais Jean-Hugues Ratenon et ses collègues n’ont pas obtenu d’informations. « Le préfet ne nous a pas reçus, indique-t-il. On nous a répondu qu’une telle réunion méritait une grande préparation et qu’un rendez-vous sera fixé ultérieurement ».
L’ARCP est cependant déjà convaincue que cette hausse des prix des carburants est abusive. « Une hausse de 5% du prix du baril de pétrole aurait occasionné tout au plus 2 centimes d’augmentation à la pompe, d’autant plus que l’euro a gagné sur le dollar », argumente Jean-Hugues Ratenon.
Autre argument avancé par l’ARCP : le prix du super flirte aujourd’hui avec le record de 2008. Or, le prix du baril de pétrole atteint une centaine de dollars, en 2008, il affichait 150 dollars. Pour Jean-Hugues Ratenon, il est évident que « le préfet joue aujourd’hui le jeu des compagnies pétrolières, de la SRPP ».
Enfin, l’ARCP ne comprend pas pourquoi le préfet est seul à décider des prix des carburants, alors même qu’un Observatoire des prix et des revenus existe et dont le rôle est de « contrôler et de définir le juste prix ». L’ARCP demande donc une réunion extraordinaire de l’OPR à ce sujet.

EP

Messages

  • Ce préfet la ne connais pas le dialogue, il faut lui présenter une forme de discussion dans la rue, la il comprendra un peu mieux la grande vdétresse des Réunionnais...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.