Luttes sociales

Pour l’ARCP, les prix à la pompe sont abusifs

Témoignages.re / 3 février 2011

Rien ne justifie la dernière augmentation des prix des carburants, selon l’ARCP. Hier, elle a tenté d’interpeler le préfet à ce sujet. En vain.

Le super sans-plomb à 1,53 euro le litre, le gasoil à 1,17 euro. Plus 5 centimes et 4 centimes à la pompe depuis mardi. Une nouvelle qui n’a pas plu à l’ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté). Elle a demandé à rencontrer le préfet ou un représentant de l’Observatoire des prix et des revenus (OPR) hier après-midi afin d’obtenir des réponses à un certain nombre de questions : Quels sont les prix pratiqués à Singapour et le coût des achats ? Le coût de stockage et de transport ? Quelles sont les marges des importateurs, des grossistes, des détaillants ? Quelles sont les taxes locales et nationales ? Pourquoi le boycott de l’OPR et quelles sont les modalités de prises de décisions ? L’ARCP estime que « celui qui paye a le droit de savoir ». Mais Jean-Hugues Ratenon et ses collègues n’ont pas obtenu d’informations. « Le préfet ne nous a pas reçus, indique-t-il. On nous a répondu qu’une telle réunion méritait une grande préparation et qu’un rendez-vous sera fixé ultérieurement ».
L’ARCP est cependant déjà convaincue que cette hausse des prix des carburants est abusive. « Une hausse de 5% du prix du baril de pétrole aurait occasionné tout au plus 2 centimes d’augmentation à la pompe, d’autant plus que l’euro a gagné sur le dollar », argumente Jean-Hugues Ratenon.
Autre argument avancé par l’ARCP : le prix du super flirte aujourd’hui avec le record de 2008. Or, le prix du baril de pétrole atteint une centaine de dollars, en 2008, il affichait 150 dollars. Pour Jean-Hugues Ratenon, il est évident que « le préfet joue aujourd’hui le jeu des compagnies pétrolières, de la SRPP ».
Enfin, l’ARCP ne comprend pas pourquoi le préfet est seul à décider des prix des carburants, alors même qu’un Observatoire des prix et des revenus existe et dont le rôle est de « contrôler et de définir le juste prix ». L’ARCP demande donc une réunion extraordinaire de l’OPR à ce sujet.

EP


Kanalreunion.com